La FRMF dément toute exigence spéciale pour la venue de Messi

La FRMF dément toute exigence spéciale pour la venue de Messi

Dans son édition du 5 mars, le quotidien Al Akhbar révèle que Lionel Messi et la fédération argentine auraient posé plusieurs conditions pour affronter le Maroc à Tanger le 26 mars. Des clauses devenues virales en moins de vingt-quatre heures et démenties par la Fédération royale marocaine de football.

Par

AFP

On savait que la venue de l’Albiceleste au Maroc allait faire le tour du monde, notamment pour le retour de Lionel Messi avec la sélection argentine, mais on se doutait moins qu’elle allait faire jaser à trois semaines de la rencontre. Et pour cause, des conditions surréalistes auraient été incluses dans le contrat liant la fédération marocaine et son homologue argentine, si l’on en croit l’édition du quotidien Al Akhbar datée du 5 mars.

Selon le média, la venue de La Pulga à Tanger, le 26 mars prochain, serait conditionnée par un certain nombre de clauses, dont l’interdiction pour les Lions d’échanger leur maillot avec le joueur, ou de prendre des selfies avec le quintuple Ballon d’Or. Un avion spécial, payé par la Fédération royale marocaine de football (FRMF), aurait également été affrété pour transporter la délégation argentine depuis l’Espagne, où elle effectuera son stage de préparation et affrontera le Venezuela en match amical, jusqu’à la cité du Détroit.

Cerise sur le gâteau : les Lions de l’Atlas se verraient dans l’obligation de lever le pied près de Lionel Messi, se voyant dans l’interdiction de tacler le meneur de jeu argentin. En contrepartie, et outre la somme d’un million de dollars déboursée par la FRMF, la star du FC Barcelone, qui effectuera son retour en sélection après avoir fait une pause à l’issue d’une campagne désastreuse lors du Mondial 2018, devrait prendre part au match pendant 60 minutes minimum. Des conditions ubuesques, même pour un match amical de football, qui n’ont pas manqué de faire réagir au point de devenir virales, ces dernières vingt-quatre heures, sur les réseaux sociaux.

Joint par TelQuel, Mohammed Makrouf, porte-parole de la FRMF, dénonce “de fausses informations”. “Il n’y a rien de tout ça”, explique-t-il, visiblement excédé. “Il y a un contrat qui a été passé entre les fédérations marocaine et argentine, avec des clauses normales que l’on peut retrouver avec n’importe quelle autre fédération lors de l’organisation d’un match amical”. Le contrat stipule notamment l’organisation du match pour un montant d’un million de dollars en cas de venue de Messi au Grand stade de Tanger, moitié moins si le joueur venait à ne pas être convoqué.

à lire aussi

Notre seule clause concerne la présence de l’équipe première argentine avec, notamment, la présence des habituels titulaires et joueurs vedettes comme Sergio Aguero”, poursuit notre interlocuteur. Ce dernier n’a plus été convoqué depuis l’élimination de l’Albiceleste en huitième de finale par la France lors de la dernière Coupe du monde en Russie. D’après la presse argentine, si le retour d’Aguero n’est pas acté, celui d’Angel Di Maria serait imminent. Ecarté lors des trois premières trêves internationales, l’ailier du PSG a fait l’objet de nombreuses critiques dans son pays en raison notamment d’un impact jugé insuffisant avec la sélection. Mais ses récentes performances avec son club, le Paris-SG, ainsi que son expérience auraient achevé de convaincre son sélectionneur de le rappeler en vue de préparer la prochaine Copa America 2019, du 14 juin au 7 juillet au Brésil.

Rappelons que le sélectionneur argentin Lionel Scaloni tiendra, ce mercredi vers 17 heures, un point presse où il dévoilera la liste des joueurs retenus pour les confrontations face au Venezuela et au Maroc. La liste d’Hervé Renard pour les rencontres face au  Malawi (dernière journée de qualification de la CAN, le Maroc déjà qualifié) et l’Argentine  devrait être communiquée au cours des prochains jours, même si aucune date n’a été avancée pour l’heure.

article suivant

Affaire Adil El Miloudi : Chada TV sanctionnée par le CSCA

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.