🔑 [Dossier] David Motadel: “Peu de Marocains se sont engagés dans l’armée nazie” (3/3)

David Motadel: “Peu de Marocains se sont engagés dans l’armée nazie”

Dans cet entretien inĂ©dit, l’historien britannique David Motadel revient sur l’entreprise du IIIe Reich d’instrumentaliser l’islam et de s’allier avec les musulmans. Il Ă©voque le cas de l’Afrique du Nord et plus particuliĂšrement le Maroc.

Par

Un jeune Libyen et un soldat allemand, en Libye en 1942. Crédit: ULLSTEIN

David Motadel est professeur d’histoire à la LSE (London School of Economics and Political Science).

Il est l’auteur de Islam and Nazi Germany’s War (Harvard University Presse, 2014), récompensé par le Fraenkel Prize, et a dirigé Islam and the European Empires (Oxford University Press, 2014, Paperback, 2016). En 2018, il a reçu le prix Philip-Leverhulme pour l’histoire. Il est cette année (jusqu’en juin 2019) professeur invité à Sciences Po – Paris pour poursuivre ses recherches.

Pourquoi les Nazis ciblaient-ils les musulmans d’Afrique du Nord ?

D’une part, pour Berlin, les zones de guerre couvraient dĂ©sormais des territoires abritant des musulmans – l’Afrique du Nord, le Caucase, les Balkans et la CrimĂ©e-, d’autre part, les revers militaires se multipliaient pour l’Allemagne. Dans l’Union SoviĂ©tique, la Blietzkrieg avait Ă©chouĂ©. Il fallait, aux yeux des dirigeants nazis, pacifier ces territoires et mobiliser leurs populations. Ils ont essayĂ©, avec grand pragmatisme,...

L’accĂ©s Ă  l’intĂ©gralitĂ© de cet article est rĂ©servĂ© Ă  nos abonnĂ©s

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Rendez-vous avec l'histoire pour les Berkanis

Engagez-vous à nos cÎtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-premiĂšre.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant premiÚre.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.