Mohammed VI à Niamey pour un sommet sur le climat au Sahel ?

Le Niger accueille la semaine prochaine un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Sahel sur le climat. Niamey, la capitale, sera également le théâtre d’une table ronde des bailleurs de fonds pour le financement du plan d’investissement climat pour la région.

Par

C’est désormais officiel. Comme annoncé par TelQuel, la capitale nigérienne, Niamey, accueillera les 25 et 26 février, un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Sahel sur le climat. Selon le site d’information nigérien aniamey.com, cet évènement sera aussi marqué par l’organisation d’une table ronde des bailleurs de fonds pour le financement du Plan d’investissement climat pour le Sahel. Cité par le même média, le ministre de l’Environnement nigérien Amoustapha Garbal a indiqué que 14 pays ont confirmé leur participation à l’évènement.

Parmi eux, le Maroc dont la délégation devrait, selon nos informations, être menée par le roi Mohammed VI. La diplomatie du Royaume s’est activée sur le dossier et des fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères se sont régulièrement rendus à Niamey depuis quelques mois. D’ailleurs, la capitale nigérienne accueille déjà une partie de la délégation marocaine depuis la fin de la semaine dernière.

Pour rappel, la commission climat du Sahel, qui sera présidée par le président nigérien Mahamoudou Issoufou, a été instaurée en marge de la COP 22 qui s’est tenue à Marrakech en novembre 2016. Lors de ce rassemblement de chefs d’États africains présidé Mohammed VI, deux autres commissions avaient été créées. Une d’entre elles est dédiée à la protection des États insulaires, et est présidée par les Seychelles. La seconde est celle du bassin du fleuve Congo.

Deuxième acte

Selon toute vraisemblance, la rencontre de Niamey devrait adopter un format similaire à celle ayant institué la commission du bassin du Congo en avril dernier à Brazzaville en présence de Mohammed VI.

Lors de cet évènement, la princesse Lalla Hasna, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, avait été désignée ambassadrice de bonne volonté de la Commission climat du bassin du Congo pour la mobilisation des ressources financières. En marge de cette réunion, 14  accords de coopération avaient en outre été signés entre le Maroc et le Congo, pays hôte de l’évènement.

À Brazzaville, le souverain avait eu également des entretiens avec le président angolais Joao Lourenço et le chef d’État rwandais, Paul Kagame, qui était alors le président en exercice de l’Union africaine.

Outre ces réunions climatiques, Niamey accueillera le prochain sommet de l’organisation panafricaine prévu en  juillet prochain. La dernière visite du roi Mohammed VI au Niger remonte à 2005. À cette occasion, il avait notamment visité un hôpital de campagne installé par l’armée marocaine.

à lire aussi

LISEZ GRATUITEMENT
CET ARTICLE EN VOUS INSCRIVANT À TELQUEL

J’en profite Vous avez dèjà un compte TelQuel? Identifiez-vous
article suivant

Le doctorat fait-il encore rêver ? Regards croisés entre le Maroc et la France