Langue d’enseignement: l'arabe classique fait de la résistance

Langue d’enseignement: l'arabe classique fait de la résistance

La loi-cadre sur l’enseignement n’a toujours pas franchi le cap de la commission parlementaire. L’opposition qu’affichent le PJD et l’Istiqlal à la réintroduction de la langue française dans l’enseignement primaire et secondaire risque de renvoyer la réforme du système éducatif au printemps. Explications.

Par et

La réforme prônée par le ministre de l'Education, Saaid Amzazi, défend "l'alternance linguistique" : l'enseignement en français des matières scientifiques et techniques et en arabe pour les autres. Crédit: Tniouni

Une réforme suspendue à des questions idéologiques et… aux vacances parlementaires. Quatre mois après le début de son examen à la Chambre des représentants, la loi-cadre sur l’enseignement n’a toujours pas passé le cap de la commission parlementaire.

Pire, le 12 février, la commission de l’enseignement à la première chambre a décidé du report sine die du vote de ce texte. Un ajournement qui signifie que l’examen de cette loi-cadre, censée réformer l’enseignement, ne se poursuivra qu’au mois d’avril lorsque le parlement rouvrira ses portes pour la session du printemps. La faute aux divergences entre l’Exécutif, d’une part, et le PJD et l’Istiqlal, d’autre part, sur l’article 31 relevant de la langue d’enseignement.

“Alternance linguistique”

C’est dans le sillage de la Vision 2015-2030 élaborée par le Conseil supérieur de l’enseignement (CSE) de Omar Azziman que la loi-cadre sur l’enseignement est élaborée, d’abord sous la houlette de Mohamed Hassad, alors ministre de l’Éducation, avant qu’il ne soit démis de ses fonctions et remplacé par Saaid Amzazi en janvier 2018. Le nouveau ministre hérite alors d’un texte grandement inspiré des travaux...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Omar Seghrouchni : “Sur l’accès à l’information, les attentes sont fortes voire surdimensionnées”

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.