Hydrocarbures : Le gouvernement compte assouplir les conditions d’investissement dans la distribution

Le gouvernement compte assouplir les conditions d’investissement dans la distribution

Suite à l’avis émis par le Conseil de la concurrence sur le secteur des hydrocarbures, le gouvernement a décidé d’assouplir les conditions d’investissement sur le marché de la distribution en détail. L’objectif : booster la concurrence.

Par

Image d'illustration Crédit: CC0

Les recommandations du Conseil de la concurrence concernant la réglementation des prix des carburants liquides ont trouvé une oreille réceptive. Selon une source gouvernementale citée par TelQuel Arabi, « le gouvernement est sur le point de supprimer l’obligation de disposer d’un réseau de 30 stations-service pour les investisseurs du marché de distribution des carburants en détail ».

L’objectif de cette mesure ? « Encourager la création de stations-service indépendantes ». Une mesure sur laquelle le ministère de l’Énergie a déjà pris de l’avance puisqu’il a « récemment autorisé 10 nouvelles entreprises à investir dans le marché des carburants ».

L’Exécutif est également sur le point de « réduire le nombre de stations-service exigé pour l’obtention d’une autorisation d’investir sur le marché de la distribution des carburants au détail de 30 à 10 », précise la même source. « Ces mesures permettront d’améliorer le fonctionnement concurrentiel des marchés de détail », poursuit-elle.

Pour rappel,  le Conseil de la concurrence a présenté le 15 février  son avis concernant le plafonnement des marges des distributeurs de carburants. L’instance dirigée par Driss Guerraoui avait rejeté l’option du plafonnement des marges des distributeurs envisagée par le gouvernement, et appelé à une refonte globale du marché.

De l’avis des membres du Conseil, cette refonte devrait porter sur 4 mesures essentielles à savoir, le développement de la concurrence sur le segment amont du marché, le renforcement des capacités nationales de stockage, la stimulation de la concurrence sur le marché de la distribution au détail, et enfin, la mise en place d’un dispositif innovant de régulation sectorielle du marché des carburants.

à lire aussi

article suivant

Six pépites de mauvaise gouvernance glanées dans le dernier rapport de la Cour des Comptes

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.