Crédit TVA: 40 milliards remboursés pour rien

Crédit TVA: 40 milliards remboursés pour rien

Grâce au dispositif d’affacturage, l’Etat a épongé son passif de crédit TVA auprès des secteurs privé et public en s’endettant auprès des banques. Mais en dépit de cette injection hors-norme de cash dans l’économie, celle-ci ne donne aucun signe d’embellie. En faisant montre de célérité, Mohamed Benchaâboun a-t-il fait un cadeau budgétivore aux entreprises et aux banques… sans contrepartie, mais surtout sans effet notable sur la croissance du PIB ?

Par

TELQUEL

Le Maroc a besoin d’accélérer le rythme de la croissance pour une économie plus forte et inclusive. C’est  le seul moyen d’apporter une réponse à la problématique de création d’emplois pour les jeunes”, affirmait avec beaucoup de justesse et de gravité Mohamed Benchaâboun, en septembre dernier, lors de l’Université d’été du patronat. Pour dynamiser l’économie, l’argentier du royaume a d’abord donné l’exemple en décidant d’éponger le passif de crédit de TVA de l’Etat auprès du public et du privé. L’opération consiste à s’acquitter des arriérés de crédit TVA accumulés de 2013 à fin 2017 auprès de toutes les entreprises, grâce au processus d’affacturage (voir schéma ci-dessous) acté il y a tout juste un an, le 25 janvier 2018. Ce décaissement massif est né de la volonté de l’ancien ministre des Finances, Mohamed Boussaïd, d’apurer partiellement un butoir demeuré impayé depuis quatre exercices et dont les répercussions sur les surfaces financières des entreprises privées expliquent en partie l’atonie de la croissance.

Solder le passif

Arrivé aux...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Casablanca Finance City : clap de fin pour le régime fiscal préférentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.