Blue Monday un mardi

Blue Monday un mardi

Par Fatym Layachi

Tu es au boulot. On est mardi. Tu n’aimes pas les mardis. Par principe. Tu te fais chier les mardis. Tu n’as pas de raison tangible pour être crevée, tu n’as aucune excuse valable pour faire la fête. Tu es devant ton écran d’ordinateur et même avec toute la bonne volonté du monde (que tu n’as pas en cette matinée grisâtre), tu n’arriveras pas à trouver sexy ce tableau Excel. Alors, tu ouvres plusieurs fenêtres de ton navigateur Internet. Tu commences par LinkedIn. Parce qu’il serait peut-être temps de réactualiser ton CV. Et puis surtout parce qu’il serait temps que tu arrêtes de te plaindre et que tu essayes de trouver un boulot qui te plaise. Mais ça aussi ça te saoule, donc tu feras ça un autre jour. Il faut être motivé pour ce genre de truc. Et mardi tu n’as aucune motivation. Du coup, tu ouvres Facebook. Au moins ça va tout seul Facebook et tu as l’impression qu’il se passe plein de trucs. En ce moment, c’est la folie du #10yearschallenge.

Et la plupart de tes amis...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

L'association Racines soutenue par Noam Chomsky, Mathieu Kassovitz et Leila Slimani

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.