Youssef Belal: “La séparation entre l’espace public et l’espace privé en Iran est fascinante”

Youssef Belal: “La séparation entre l’espace public et l’espace privé en Iran est fascinante”

Politologue à la fois dans la recherche et l’action, il est chargé des négociations de paix entre le gouvernement de Kaboul et les talibans. Une fonction qui fait de lui un analyste averti de la situation en Afghanistan et des raisons du retrait des troupes américaines annoncé par Donald Trump.

Par

DR

On l’avait quitté professeur de sciences politiques à Berkeley en Californie. Or, depuis trois ans, Youssef Belal, brillant universitaire et essayiste, couvre des zones de conflit chaudes, chargé de missions de médiation de paix. En 2016, il a représenté l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour la résolution des conflits au Soudan. Et depuis début 2018, le voici en Afghanistan chargé des négociations de paix entre le gouvernement de Kaboul et les talibans. Une mission extrêmement périlleuse. Il évoque dans cet entretien ses nouvelles fonctions, leur danger inhérent, raconte ses rencontres avec les talibans et livre son analyse du retrait des troupes américaines d’Afghanistan. Il nous fait aussi part de sa passion pour l’Iran.

Pourquoi avoir quitté Berkeley pour vous rendre dans des zones de conflit pour le compte des Nations Unies ?

Je suis allé aux Etats-Unis en 2011, d’abord à l’Université de Columbia, dans l’Etat de New York, puis à Berkeley en Californie. J’en suis parti en 2016. Je n’ai pas abandonné l’enseignement et la recherche. Ce n’est jamais un départ définitif. La recherche, j’y reviens par alternance....

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Meghan Markle et le Prince Harry sont arrivés à Casablanca... avec près d'une heure de retard

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.