Pourquoi les Arabes perdent toujours à la guerre ?

Pourquoi les Arabes perdent toujours à la guerre ?

Le modèle occidental de la guerre s’inscrit dans un ensemble de valeurs démocratiques qui lui permet d’imposer sa puissance militaire. Les défaites arabes sont-elles alors dues à la faiblesse de ces valeurs ? Eclairage.

Par

La bataille d’Aboukir, peinte par Antoine-Jean Gros, eut lieu le 25 juillet 1799 entre l'armée française et les Ottomans, en Égypte. Napoléon Bonaparte y remporte une victoire sur l'Empire ottoman. Crédit: Antoine-Jean Gros

L’incompétence militaire des pays arabes, au cours du siècle passé, est devenue proverbiale, comme l’est l’état de guerre généralisé et permanent qui affecte la région. Défaite après défaite, conflit après conflit, on s’est habitués à cette fatalité, sans trop l’interroger. Or, il est possible que le noyau de ces contradictions réside précisément dans leur échec militaire. Ce dernier ne serait pas la cause, mais plutôt le symptôme le plus éclatant d’un mal politique profond.

La guerre comme révélateur politique

La guerre est un “fait social total” par excellence. L’anthropologue Marcel Mauss désignait par-là les phénomènes collectifs qui mobilisent l’ensemble des institutions d’une culture donnée. L’affrontement militaire est emblématique : le nombre des hommes, les capitaux dépensés et surtout le pari fait sur la mort de soi et des autres portent l’enjeu à un niveau hors du commun.

La société doit chercher au plus profond d’elle-même les ressources morales pour tenir le pari. L’approche a été récemment renouvelée par un historien américain, Victor Davis Hanson. Ce spécialiste de la Grèce antique a élargi l’horizon de ses recherches pour analyser la guerre...

LISEZ GRATUITEMENT
CET ARTICLE EN VOUS INSCRIVANT À TELQUEL

J’en profite Vous avez dèjà un compte TelQuel? Identifiez-vous
article suivant

Meghan Markle et le Prince Harry sont arrivés à Casablanca... avec près d'une heure de retard

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.