Gazoduc Maroc-Nigeria : L'ingénierie de détail confiée au Britannique Penspen

L’entreprise britannique Penspen, qui a signé l’étude de faisabilité de projet, s’est vue confier la réalisation du FEED du gazoduc Maroc-Nigéria. Dans ce cadre, la société devra notamment procéder à une évaluation de la demande en gaz. 

Par

La première d'un président nigérian au Maroc. Crédit : DR

Du nouveau pour le gazoduc Maroc-Nigéria. Dans un communiqué diffusé ce 7 janvier, l’entreprise britannique Penspen, spécialisée dans la gestion de projets, annonce qu’elle a décroché l’appel d’offres émis par l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et la Nigerian National Petroleum Company (NNPC) dans le cadre de la première phase du FEED (Front-End Engineering Design, études d’ingénierie de base).

Cette même société britannique est également celle qui a réalisé l’étude de faisabilité relative à ce projet, présentée lors de la cérémonie présidée par le roi Mohammed VI et le président nigérian Muhammadu Buhari en juin dernier à Rabat. A cette occasion, le tracé, long de 5.660 kilomètres, du gazoduc avait été défini.

Dans le cadre de la première phase du FEED, les ingénieurs de Penspen devront effectuer une revue détaillée de l’étude de faisabilité ainsi qu’une évaluation de la demande en gaz. À ces tâches, s’ajoutera la réalisation d’une étude d’impact socio-environnemental qui aura pour but d’optimiser le tracé du gazoduc ainsi que les aspects économiques du projet maroco-nigérian. L’entreprise sera également chargée de faire la promotion du projet auprès d’investisseurs potentiels.

article suivant

Nabyl Lakhdar, DG des douanes: "Il n’y a pas de crise" avec Sebta et Melilla