Bigg, Don acte

Pour sa première sortie médiatique après la mise en ligne du single 170 kg, le rappeur cogne en relativisant sa colère. Il parle avec sérénité de ceux qu’il a pointés du flow. Rencontre et cætera.

Par

Avec 170kg, un single devenu viral, Don Bigg a cumulé plus de onze millions de vues en une semaine. Crédit: DR

En lançant fin 2018 son pétard, Don Bigg, né sous l’alias Toufik Hazeb, savait qu’il n’allait pas réveillonner tout près de quelques-uns de ses jeunes confrères, ni dîner en ville avec leurs supports. En leur claquant ainsi la “bise”, il ne s’attendait pas non plus à des réactions d’indifférence. Ce trouble 170 kg, par ailleurs le poids physique que le rappeur a atteint à un moment de sa vie, ne serait qu’une vulgaire riposte : “On m’a cherché. On a cité mon nom à tort et à travers dans des interviews. On m’a même traité d’opportuniste. Et cela a duré près d’un an et demi. Ceux que j’ai clashés sont ceux qui m’ont cherché. Je ne m’adresse pas à toute la nouvelle génération de rappeurs, contrairement à ce qui a été dit et colporté. Je ne fais pas dans le subliminal. Je cite les noms et…

article suivant

Le gouvernement démissionne, Macron se sépare de Philippe