Le Marocain du futur

Le Marocain du futur

Par Réda Dalil

A quoi ressemblera le nouveau modèle de développement ? Le Maroc patauge dans une réflexion qui, à première vue, ne donne aucun signe d’aboutissement. Mais plus le temps passe, plus on subodore les grandes tendances à venir. Le CESE, formule Ahmed Réda Chami, nous conseille de tout miser sur l’économie de la mer. La piste du grand bleu dit-on, noierait la pauvreté des territoires vingt mille lieux sous les océans. Le Marocain de demain aura peut-être une chance de nourrir sa famille en empruntant le chemin des abysses marins, des mers poissonneuses, des chalutiers. Le littoral salvateur, tel sera peut-être ce nouvel adjuvant à la croissance perdue. Le Marocain pêchera, mais il travaillera aussi la terre, car il s’agit de faire du citoyen un élément d’une « classe moyenne rurale » dixit le ministre de l’Agriculture. Travailleur de la glèbe, cultivateur, cueilleur, éleveur, le Marocain s’immergera dans la matrice du Plan Maroc vert, grande lessiveuse qui se propose de recycler le chômeur, le déclassé et le jeune sans perspectives. Le ni-ni urbain sera, lui, invité à vider les métropoles où le chômage se répand comme une peste (43 % des 15/24.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Couverture médicale, pouvoir d'achat, précarité... l'ONDH met en lumière les inégalités sociales

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.