Ce que l’on sait du meurtre des deux touristes scandinaves dans le Haouz

Ce que l’on sait du meurtre des deux touristes scandinaves dans le Haouz

Alors qu’un suspect a été arrêté dans la matinée du 18 décembre, deux autres sont toujours recherchés par les autorités après avoir été identifiés par des caméras de surveillance. Des unités cynophiles et des hélicoptères ont été déployés dans la région pour les appréhender.

Par

Des unités cynophiles et des hélicoptères ont été déployés dans la région pour appréhender deux nouveaux suspects. Crédit: AFP/2M/Getty Images

On sait désormais que ce sont des touristes français qui ont découvert les corps de Louisa Vesterager Jespersen, une Danoise âgée de 24 ans et de Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, dans la soirée du 16 décembre selon une source à Imlil citée par TelQuel Arabi. Un suspect a été arrêté dans la matinée du 18 décembre comme l’a annoncé un communiqué du Bureau central d’investigation judiciaire publié le même jour.

Selon nos confrères de Medias24, qui citent un guide, la carte d’identité de l’homme qui a été arrêté a été retrouvée à proximité du lieu du crime. L’exploitation des images des caméras de surveillance a aidé dans son interpellation, indique la même source.

Les enregistrements ont également permis de porter le nombre de suspects à trois. Ils auraient «paniqué et ont quitté précipitamment leur tente qui se trouvait à quelques centaines de mètres de celle des victimes», rapporte encore Medias24.

Dans leur fuite, ces derniers ont emprunté  un chemin de traverse et sont passés par le Douar Armed, à quelques kilomètres d’Imlil, où la caméra d’un gîte a filmé leur passage entre 2 heures et 3 heures du matin. Les images ont également révélé aux enquêteurs les visages et les corpulences des suspects et d’établir des avis de recherche destinés aux forces de sécurité. Selon TelQuel Arabi, les gendarmes ont demandé aux cafés, hôtels et autres établissements à vocation touristique de la région de leur transmettre les enregistrements pris par leurs caméras de surveillance.

La même source précise que des hélicoptères ont été déployés pour sonder la zone. Une brigade cynophile a également été mise à contribution dans le but de traquer les suspects. Alors que cette affaire a largement été diffusée dans la presse internationale, TelQuel Arabi rapporte que des journalistes norvégiens et danois se sont rendus sur place dans le but d’enquêter sur le crime.

article suivant

A l'approche des législatives de 2021, le RNI lorgne sur le portefeuille de la Santé

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.