Moulay Hafid Elalamy: quand le roi se fâche

Moulay Hafid Elalamy: quand le roi se fâche

Mohammed VI a sommé Moulay Hafid Elalamy de servir les intérêts du Maroc avant ceux de son business. Ce rappel à l’ordre serait une réponse à l’attitude d’un patron qui affirme être un homme d’affaires avant d’être ministre.

Par

Le ministre de l'industrie, Moulay Hafid Elalamy. Crédit: TELQUEL

L’information a pris tout le monde de court. “Moulay Hafid Elalamy sévèrement tancé par le Roi Mohammed VI”, titrait Médias 24 le 30 novembre. Le site revenait sur une séance de travail présidée la veille par le souverain. Que lui reproche-t-il? D’abord, le retard du Plan d’accélération industrielle de la région de Souss-Massa, lancé il y a dix mois. “A cet égard, le Souverain a attiré l’attention sur le retard accusé par ce plan, qui n’a enregistré aucune avancée depuis son lancement, appelant le département concerné à redoubler d’efforts et à assumer ses responsabilités, en vue d’accélérer sa mise en œuvre dans les délais impartis”, fait savoir un communiqué du cabinet royal, somme toute ordinaire, diffusé le 29 novembre.

“Il est très rare qu’un échange avec le roi fuite ainsi. Il est évident que l’on a voulu dire que le roi a réprimandé Moulay Hafid Elalamy”

Ce que le communiqué du cabinet royal ne dit pas, c’est que Mohammed VI a aussi réprimandé le ministre, pêle-mêle, sur sa double nationalité et son comportement arrogant, lui enjoignant “de...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

L'écrivain et réalisateur franco-afghan Atiq Rahimi fait son cinéma

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.