Amina Bouayach nommée à la tête du CNDH

Le roi Mohammed VI vient de nommer Amina Bouayach à la tête du Conseil national des droits de l’Homme. Celle qui était alors ambassadrice du Maroc en Suède remplace ainsi Driss El Yazami à la tête de l'institution.

Par

Amina Bouayach est présidente du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) depuis décembre 2018. Crédit: Rachid Tniouni/TelQuel

Le roi Mohammed VI a nommé, ce 6 décembre, Amina Bouayach à la tête du Conseil national des droits de l’Homme indique un communiqué du cabinet royal publié à l’issue de l’audience accordée par le souverain à la nouvelle présidente de l’institution. Amina Bouayach était ambassadrice du Maroc en Suède et succède à Driss El Yazami à la tête de l’institution depuis mars 2011.

Lors de cette audience, le roi a donné ses instructions à la nouvelle présidente du CNDH pour qu’elle poursuive « les efforts du renforcement et de la valorisation des acquis réalisés par le Maroc dans ce domaine (des droits de l’Homme, ndlr), qui jouissent de la considération des institutions et instances internationales et régionales spécialisées, ce qui amplifie la responsabilité de ce Conseil eu égard aux larges attributions dont il bénéficie ».

Mohammed VI a également mis l’accent sur le fait que le Conseil devra accomplir les missions qui lui sont dévolues notamment en ce qui concerne le mécanisme national de prévention de la torture, le mécanisme national de recours en faveur des enfants victimes de violations de leurs droits ainsi que le mécanisme national de protection des droits des personnes en situation de handicap précise la même source.

article suivant

Les 10 commandements de la CGEM pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement