#Free_lFen

Par Fatym Layachi

Ton rapport à la ville dans laquelle tu vis est pour le moins étrange. Tu connais les quartiers, les boulevards, les raccourcis, les bonnes adresses, les boutiques et les restos, mais tu ne te balades que très rarement dans les rues. Tu ne te déplaces que confortablement enfermée dans ta voiture, complètement déconnectée des bruits de la rue grâce à de la musique lounge. Alors forcément, tu n’as pas trop d’avis sur les plaisirs éventuels des piétons. Mais ça ne t’empêche pas d’avoir une idée de ce que doit être une promenade agréable en ville. Ne pas te faire emmerder par tes compatriotes mâles en serait d’ailleurs le point de départ, mais bon, c’est un autre débat…

Dans le plus beau pays du monde, les artistes de rue se font arrêter

Fatym Layachi
En tout cas, une des choses que tu préfères dans la rue, c’est quand l’art investit l’espace public. Que ce soit par des graffeurs, des danseurs ou des musiciens, tu trouves que ça rend tout de suite la ville plus vivante, plus belle. Et puis ça peut…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés