La bataille pour La Mecque

Par Omar Saghi

L’espèce de guerre mondiale localisée qui se mène entre l’Arabie Saoudite et l’Iran a imposé une grille de lecture sectaire : une lutte pluriséculaire entre chiites et sunnites. Y a-t-il du vrai dans cette histoire d’“arc chiite”, de “retour des Safavides”, et autres formules imagées, empruntant tour à tour à l’histoire ou à la géométrie ? Sans doute, mais la surdétermination de cette lecture fait manquer l’essentiel. La guerre par procuration entre Riyad et Téhéran n’est que l’une des clefs, et même la moins importante, des enjeux islamiques des prochaines trente années. Le vrai conflit, celui qui ne fait qu’émerger, lentement mais sûrement, se jouera entre l’Arabie Saoudite, d’une part, et la Turquie et l’Egypte de l’autre.

Le vrai conflit, celui qui émerge lentement mais sûrement, se jouera entre l’Arabie Saoudite, d’une part, et la Turquie et l’Egypte de l’autre

Omar Saghi
A 90% chiite, majoritairement persanophone, l’Iran s’oppose, terme à terme, à l’Arabie Saoudite, à 90% sunnite, et intégralement arabophone. Dit autrement, il n’y a absolument aucun risque que l’un de ces deux pays morde sur le voisin. L’Iran et…

article suivant

Mobilité Club Maroc et Essilor s'engagent au service de la sécurité routière à Marrakech