Akhannouch confie au cabinet IFED une étude sur le pilier II du PMV

Akhannouch confie au cabinet IFED une étude sur le pilier II du PMV

Le cabinet spécialisé en agronomie IFED a remporté l'appel d'offre pour réaliser une étude de diagnostic et de conseils sur le volet social du Plan Maroc Vert. Il s'agit, selon le ministère de l'agriculture, d'une assistance technique "sans rapport avec la nouvelle stratégie agricole" que prépare Akhannouch.

Par

Aziz Akhannouch, guide de Mohammed VI lors de la visite du souverain dans une ferme pilote à Sefrou, le 15 avril 2013. Crédit: MAP

Le cabinet spécialisé en agronomie IFED vient en effet de remporter l’appel d’offres lancé en juin 2018 par l’Agence pour le Développement Agricole (ADA), qui dépend du ministère de l’Agriculture. Il sera chargé d’une mission d’«assistance technique pour l’élaboration d’un plan de pérennisation des projets pilier II mis en œuvre dans le cadre du Plan Maroc Vert», précise une source au sein du ministère.

L’étude s’étalera sur environ six mois. Les quatre premiers seront dédiés à la pose du diagnostic des projets du pilier II lancés ou à lancer, qui se fera « à partir d’une analyse de terrain, mais aussi par exploitation de l’ensemble des études qui ont été réalisées sur le PMV, par le ministère et ses partenaires », précise le Mohammed Abdelhakim El Alami, directeur général de ce cabinet d’études spécialisé en agronomie.

La deuxième phase consistera à « proposer des modèles de pérennisation par catégorie de projet et la mise en place de dispositifs pour leur déploiement », poursuit le directeur général. Cette étude, qu’il qualifie de « stratégique« , aura pour finalité de « formuler des recommandations pour assurer la pérennisation des futurs projets qui seront élaborés par le ministère« .

« Sécuriser les investissements réalisés »

Une source au sein du ministère précise que « l’assistance technique commanditée par l’ADA n’a aucun rapport avec une « nouvelle stratégie du secteur agricole » et a pour objet la sécurisation des investissements réalisés par l’Etat dans le cadre des projets d’agriculture solidaire pilier II du Plan Maroc Vert, ainsi que le renforcement des capacités des bénéficiaires pour assurer la durabilité de ces  projets après leurs cessions par l’Administration. Elle porte notamment sur l’identification et l’analyse des contraintes éventuelles pouvant affecter la pérennisation des projets pilier II et leur catégorisation, la formulation des recommandations pertinentes pour la pérennisation des projets, l’élaboration des modèles de pérennisation par type de projet ainsi que l’élaboration d’indicateurs d’évaluation de la pérennité des projets pilier II« .

Le cabinet IFED avait déjà réalisé, pour le compte du ministère, une étude d’assistance technique pour édifier les normes de construction et d’équipement ainsi que de fonctionnement des unités de valorisation de produits agricoles au Maroc.

Le pilier II du Plan Maroc Vert comprend 700 projets d’agriculture solidaire sur l’ensemble du territoire national, dont 183 achevés, 32 arrêtés et 485 projets en cours d’exécution. Ces projets visent le développement d’une multitude de filières de production aussi bien animale (lait, viande, apiculture, aviculture) que végétale (olivier, amandier, cactus, palmier dattier, figuier, plantes aromatiques et médicinales ….).

à lire aussi

article suivant

Mohammed VI appelle à « un nouveau contrat social »

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.