ONCF: Excédés par les retards, des passagers bloquent les voies

ONCF: Excédés par les retards, des passagers bloquent les voies

Plusieurs retards de train ont été constatés ces derniers jours sur l’axe Casablanca-Kénitra. Exaspérés, des voyageurs ont décidé de bloquer les voies en guise de protestation.

Par

Plusieurs passagers protestant à la gare de Témara contre le retard de trains. Crédit: Abderrahim Smougueni

Il ne fait pas bon prendre le train ces derniers jours au Maroc. Près d’une semaine après le drame de Bouknadel, l’Office national des chemins de fer (ONCF) fait face à une nouvelle crise du côté de ses voyageurs. Après plusieurs retards constatés ces derniers jours sur l’axe Casablanca-Kenitra, des passagers exaspérés ont bloqué les voies au niveau de plusieurs gares ferroviaires, les 25 et 26 octobre.

A la gare Casa Port, plusieurs voyageurs ont fait état de plus d’une heure et demi de retard ce vendredi matin, sur les trains qui assurent la navette vers Rabat. Même situation rapportée à Témara où plusieurs passagers ont décidé de bloquer le train, après plus de deux heures d’attente. Un des trains devant arriver notamment à 7h15 sur place n’est entré qu’à 9h10 à Témara, rapportent des témoins à TelQuel Arabi.

Pour libérer les voies, l’ONCF a fait appel à la police qui est venue accompagnée des forces auxiliaires. « Les éléments des forces auxiliaires ont arrêté au moins trois passagers, après que des dizaines d’entre eux ont protesté contre le retard du train qui devait arriver à 7h15 à la gare. L’attente a duré jusqu’à 9h00 environ ce qui les a poussé à protester », explique un des passagers interrogés à la gare de Témara.

Selon AlYaoum24, des scènes similaires ont eu lieu au niveau de la gare de Skhirat où la gendarmerie a été appelée en renfort pour libérer les voies. La veille aussi, plusieurs passagers ont décidé de bloquer les voies ferroviaires à la gare Casa Port après la « multiplication des retards » constatés sur place. Là encore, la police est intervenue pour dégager les voies et permettre le départ des trains.

L’ONCF réagit  

Dans un communiqué publié ce vendredi dans la matinée, l’ONCF explique que « le 26 octobre vers 7h30, un dérangement des installations s’est produit au niveau de Mohammedia, provoquant la perturbation de quelques trains voyageurs sur l’axe Casablanca-Kénitra. Bien que ce dérangement ait été rétabli en moins d’une demie heure, la perturbation du trafic a été aggravée par l’opposition des voyageurs en gares de Skhirat et Bouznika ».

« Après intervention des autorités, les voyageurs ont libéré les voies et les circulations de trains ont pu reprendre », ajoute l’office dans son communiqué, sans donner plus d’explications sur les autre retards signalés ces derniers jours par les voyageurs. Sollicitée à plusieurs reprises ce vendredi, la communication de l’office est restée injoignable.

article suivant

Trois questions à Said Mouline, directeur général de l'Agence marocaine de l'efficacité énergétique

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.