Ouverture d'une enquête après l'accident ferroviaire mortel à Bouknadel

Ouverture d'une enquête après l'accident ferroviaire mortel à Bouknadel

L’accident de train survenu le 16 octobre à proximité de Sidi Bouknadel a fait au moins 6 morts et 86 blessés dont 7 graves, selon un bilan de l'ONCF. Le cabinet royal annonce l'ouverture d'une enquête.

Par

Le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit

Un accident ferroviaire meurtrier est survenu à 10h20 16 octobre au niveau de Bouknadel, sur l’axe ONCF entre Rabat et Kénitra. Six personnes ont trouvé la mort et environ 90 personnes ont été blessées, dont certaines se trouvent dans un état « grave », selon un bilan de l’ONCF. Les causes de l’accident ne sont pas encore connues.

Le cabinet royal indique dans un communiqué qu’une « enquête a été ouverte en vue de déterminer les causes et les circonstances de cet accident ».

« A la suite du déraillement tragique d’un train assurant la liaison entre Rabat et Kénitra, au niveau de la région de Bouknadel, ce mardi 16 octobre 2018, et ayant fait plusieurs victimes et blessés, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a donné Ses Hautes instructions au ministre de l’Intérieur et au ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, qui se sont rendus sur les lieux de l’accident, pour l’évacuation des blessés à l’hôpital militaire Mohammed V de Rabat en vue de recevoir les soins nécessaires »,  indique le cabinet royal dans son communiqué.

« Sa Majesté le Roi a décidé de prendre en charge personnellement les frais d’inhumation des victimes et leurs funérailles, leur exprimant Ses vives condoléances et Ses sincères sentiments de compassion et implorant le Très-Haut d’entourer les victimes de Sa Sainte miséricorde et d’accorder patience et réconfort à leurs proches et prompt rétablissement aux blessés », poursuit le document.

Outre le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, et le ministre de l’Equipement, Abdelkader Amara, le directeur général de l’ONCF Mohamed Rabie Khlie et le commandant de la Gendarmerie royale, le général Mohamed Haramou se sont également rendus sur place.

A son arrivée, notre journaliste a constaté des corps démembrés témoignant de la violence de l’accident.

L’accident a attiré une large foule de curieux de la région, en plus des services de santé, des officiels et de la presse.

Dans son communiqué, l’ONCF a présenté ses condoléances aux familles des victimes et un prompt rétablissement aux blessés et assuré qu’il « apportera plus de précisions dès disponibilité de plus d’information. »

à lire aussi

article suivant

Abdelmadjid Tebboune est le vainqueur des élections présidentielles

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.