Impossible de faire la différence entre le discours d’un responsable politique et celui d’un gauchiste

Impossible de faire la différence entre le discours d’un responsable politique et celui d’un gauchiste

Par Réda Allali

Salut à vous les amis. Nous voici installés en ce mois de septembre paisible, sans pression particulière, voguant avec sérénité vers les lumières de la modernité et apaisés par le redémarrage de la Ligue des Champions. Tel est l’état d’esprit de Zakaria Boualem au moment où il vous parle. Certes, il n’est pas contestable qu’une poignée de difficultés prennent un malin plaisir à se dresser devant nous, mais il faudrait être un nihiliste obtus pour en faire grand cas. Il y a par exemple ce modèle économique, dont on nous dit qu’il est inefficace et qu’il devrait être remplacé. On ne sait pas très bien où on en est sur ce chantier, mais il faut être confiant : la livraison ne saurait tarder. Pareil pour notre nouveau système éducatif : il est prévu pour 2030, souvenez-vous, il n’y a donc aucune espèce de raison de s’exciter dès aujourd’hui. Il y a deux ou trois autres projets qui, pareil, semblent traîner un peu, mais il faut arrêter de geindre, l’ambiance est insupportable aujourd’hui. C’est la nouvelle politique de notre héros, pourtant connu pour ses...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Laârej et l'ancien monde

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.