115 millions de dirhams de perte au premier semestre 2018 pour Centrale Danone

115 millions de dirhams de perte au premier semestre 2018 pour Centrale Danone

Suite au mouvement de boycott, Centrale Danone annonce une baisse de son chiffre d'affaires de 19% au premier semestre 2018 et un déficit de 115 millions de dirhams. Des données légèrement en deçà des 150 millions de dirhams de perte qu'elle anticipait en juin, lors de la publication de son profit warning.

Par

Didier Lamblin, PDG de Centrale Danone Crédit: Capture d'écran YouTube/MAPTV

Au premier semestre 2018, Centrale Danone enregistre un chiffre d’affaires consolidé de 2,61 milliards de dirhams, soit une baisse de 19% par rapport à la même période l’année précédente (3,22 milliards de dirhams ). Début juin, l’entreprise anticipait un repli de 20% de son chiffre d’affaires et une perte de 150 millions de dirhams. Le même mois, Centrale Danone avait publié dans ce sens un profit warning.

Une estimation qui s’avérait être légèrement supérieure au RNPG (résultat net part du groupe) publié dans ses résultats semestriels, totalisant une perte de 115 millions de dirhams. L’Excédent brut d’exploitation est quant à lui en repli de 50%, à 167 millions de dirhams. Il est imputable à la non-absorption des charges fixes d’exploitation, liée à la baisse des activités.

Fin juillet, le groupe annonçait en effet une chute de ses ventes de 40% au Maroc entre avril et juin. Une baisse liée au mouvement de boycott qui impacte depuis avril les produits Centrale Danone, principalement sur le segment lait (-28%), mais également sur le segment des produits laitiers frais (-19%), précise la société.

Pour faire face à la chute de ses ventes, la société avait lancé fin juillet une campagne de consultation, baptisée « Ntwaslo w Nwaslo« , réunissant toutes les parties prenantes du lait frais pasteurisé Centrale. À l’issue de cette campagne, qui s’était étalée jusqu’à la mi-août, Centrale Danone avait annoncé le 5 septembre une réduction de 30 centimes du prix du demi-litre de lait frais.

Multipliant les démarches de « transparence » vis-à-vis des consommateurs, l’entreprise avait également annoncé la publication, sur une base semestrielle, du prix d’achat de son lait à la collecte chez l’éleveur.

article suivant

Audience ajournée au 25 novembre pour le rappeur Gnawi

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.