Saham et le géant allemand Bertelsmann créent un "leader mondial" de l’outsourcing

Saham et le géant allemand Bertelsmann créent un "leader mondial" de l’outsourcing

À peine transformé en fonds d’investissement, le Groupe Saham renforce son partenariat avec le géant allemand des médias et de l’éducation Bertelsmann en fusionnant leurs activités de services clients dans le monde. Le but : créer un « leader mondial ».

Par

Moulay Mhamed Elalamy, porte-parole de Saham (au centre) et Thomas Rabe, PDG de Bertelsmann (à droite). Crédit: Saham

Le groupe marocain Saham et le groupe allemand Bertelsmann annoncent le 18 septembre leur projet de fusionner leurs activités de CRM (Customer relationship management) à l’échelle mondiale. Il en résulterait une entreprise qui emploierait 48.000 personnes dans 25 pays et générerait des revenus d’environ 1,2 milliard d’euros selon un communiqué du groupe marocain. Cette nouvelle entité serait ainsi la 5e plus grosse entreprise d’outsourcing au monde.

Concrètement, Saham et Bertelsmann vont mettre en commun leurs différents actifs dans le secteur pour détenir chacun 50 % la nouvelle entité. Du côté de Saham, les actifs seront portés par Saham Outsourcing Services Fund, l’un des 5 fonds d’investissement du groupe Saham, qui détient notamment Phone Group en Afrique, et Pioneers et Ecco Outsourcing au Moyen-Orient.

« Bertelsmann a un portefeuille client énorme et une force de frappe exceptionnelle. De notre côté, nous avons l’expertise métier depuis plus de 20 ans et une expertise des pays en voie de développement. Bertelsmann le sait, ils sont actionnaires de Phone Group à 60 % depuis 2004 et nous ont laissé la gestion, » explique une source autorisée chez Saham.

Si le nom de la nouvelle entité n’est pas encore connu, c’est Arvato, la marque ombrelle de Bertelsmann pour ses activités de services clients qui pourrait abriter les marques du Groupe Saham. Avant cela, il faudra obtenir les accords des régulateurs de plusieurs pays. Objectif : mise en opération au 1er janvier 2019.

Un développement axé sur l’Afrique et le Moyen-Orient

« Au démarrage, on sera en dessous des gros du secteur comme Teleperformancne, Infosys. On devrait être 5e ou 6e mondial, mais le but est d’augmenter rapidement le chiffre d’affaires, » poursuit notre interlocuteur chez Saham.

En approfondissant son partenariat avec Bertelsmann, une des plus grandes entreprises de médias du monde, également actif dans l’enseignement et qui génère plus de 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires, Saham réalise une belle pirouette de création de valeur. « Nous sommes passés d’un service de délocalisation basique il y a 20 ans, à la conviction de pouvoir créer demain un leader mondial. Hier, nos clients c’était les renseignements téléphoniques tels que le 118 218. Aujourd’hui, c’est Facebook, Google, Amazon… » explique-t-on en interne. « Tout cela en créant de l’emploi à toute vitesse. Ça va très vite, car l’Afrique et le Moyen-Orient sont des bassins de compétences exceptionnels. Et l’objectif sera bien de développer ces deux régions, » poursuit notre source.

La nouvelle entreprise emploierait 25 000 personnes dans 10 pays européens (France, Allemagne, Espagne, Portugal, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Géorgie, et Estonie). Elle compterait 14 000 employés dans la région MEA (Égypte, Maroc, Sénégal, Côte d’Ivoire, Togo, Qatar et Arabie Saoudite) et 9 000 employés en Asie (Inde, Philippines, Malaisie) et en Amérique (Canada, États-Unis, Mexique, Pérou, Colombie).

Cette opération est la première d’envergure pour le groupe Saham depuis sa transformation en fonds d’investissement, concomitante à la vente de ses assurances au Sud-africain Sanlam en mars 2018.

article suivant

Jusqu'à 13 ans de prison pour les indépendantistes catalans

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.