Les ambitions chiffrées de Said Amzazi pour réformer le secteur

Les ambitions chiffrées de Said Amzazi pour réformer le secteur

Programme "Tayssir", préscolaire, transport scolaire, internats et cantines… Autant de chantiers pour lesquels le ministre de l'Education s'est engagé à atteindre des objectifs chiffrés d'ici 2028 au plus tard. Tour d'horizon. 

Par

Said Amzazi lisant message royal adressé aux participants à la Journée nationale sur l’enseignement préscolaire le18 juillet. Photo d'illustration. Crédit: MAP

L’éducation nationale fait peau neuve. C’est lors d’une cérémonie tenue le 17 septembre au Palais royal de Rabat que le ministre de l’Education, Said Amzazi, a présenté le bilan d’étape de la réforme de l’éducation ainsi que son plan d’action pour l’année scolaire 2018-2019. Un plan, dans lequel le ministre présente des objectifs chiffrés à accomplir durant l’année scolaire en cours. En voici les grandes lignes.

Généraliser le programme « Tayssir »

Le programme « Tayssir » d’octroi d’aides financières aux familles démunies scolarisant leurs enfants, compte actuellement 87.795 bénéficiaires. Durant l’année scolaire en cours, le département de Said Amzazi prévoit de multiplier ce chiffre par huit pour atteindre 706.359 adhérents. Le nombre de communes qui bénéficieront du programme devrait quant à lui passer de 132 à 434. Cette opération d’élargissement du « Tayssir » devrait coûter 1,539 milliard de dirhams supplémentaires au contribuable, ce qui portera ainsi l’enveloppe du programme à 2,170 milliards de dirhams.

En 2028, le préscolaire pour tous

Seulement 49,6% des enfants en âge d’intégrer le préscolaire (enfants âgés de 4 à 5 ans) y sont scolarisés. Devant le roi Mohammed VI, Said Amzazi s’est engagé à porter ce taux à 67% en 2021-2022, et à 100% en 2027-2028. Pour atteindre cet objectif, 4.000 salles de classe seront construites dans les écoles primaires en vue d’accueillir 100.000 nouveaux inscrits. L’objectif pour 2028 étant de permettre aux enfants de trois ans d’intégrer le préscolaire.

Plus de logements pour les élèves 

Actuellement, près de 1,5 million d’élèves, du primaire à l’université, bénéficient des services de restauration et de logement (internat) mis à disposition par le ministre de l’Education nationale. Pour ce volet, une enveloppe supplémentaire de 570 millions de dirhams sera allouée pour atteindre le budget annuel de 1,475 milliard de dirhams. Ce nouveau budget servira notamment à financer la construction de quatre nouvelles cités universitaires et de deux annexes qui permettront d’accueillir 4.900 étudiants. Enfin, le nombre d’utilisateurs des transports scolaires verra devrait passer de 154.000 à 325.000 en 2020-2021. Dans ce sens, les collectivités territoriales seront appelées à apporter leur contribution.

à lire aussi

80 écoles pour une seconde chance 

80 écoles de « la seconde chance » seront mises en place à l’horizon 2021. Ces structures accueilleront les adolescents âgés de 13 à 18 ans ayant décroché du parcours scolaire. Autre grande nouveauté, certaines matières, surtout scientifiques et techniques seront enseignées en langues étrangères.

article suivant

Trois questions à Said Mouline, directeur général de l'Agence marocaine de l'efficacité énergétique

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.