Nasser Zafzafi arrête sa grève de la faim

Nasser Zafzafi arrête sa grève de la faim

Le leader du Hirak a mis fin à sa grève de la faim entamée le 30 août dernier à la prison d'Oukacha selon son avocat. Cette décision pourrait s'expliquer par la fin de son isolement des autres prisonniers rifains. 

Par

Nasser Zafzafi Crédit: Yassine Toumi/TELQUEL

Le leader du mouvement de contestation rifain Nasser Zafzafi a mis fin à sa grève de la faim entamée le 30 août dernier à la prison d’Ain Sebaâ. C’est ce qu’affirme son avocat, et membre du comité de défense des détenus du Hirak, Mohamed Aghnaj à TelQuel Arabi sans toutefois préciser les raisons à l’origine de cette décision.

L’avocat précise qu’il devrait avoir plus d’informations sur cet arrêt de grève de la faim lors d’une rencontre avec son client prévue pour le 7 septembre. Contacté par TelQuel Arabi, le père de Nasser Zafzafi, Ahmed Zafzafi, n’a ni infirmé ni confirmé l’information selon laquelle son fils avait arrêté sa grève de la faim affirmant attendre un appel du leader du Hirak pour l’interroger sur sa décision. C’est lui qui avait annoncé sur Facebook et dans les médias  que son fils avait entamé une grève de la faim illimitée pour dénoncer « les privations et humiliations » qu’il disait subir en détention. La prison de Casablanca avait réagit sur les conditions de détention, sans nier sa grève de la faim.

De sources médiatiques, Nasser Zafzafi pourrait avoir pris cette décision après avoir obtenu gain de cause sur ses revendications relatives à son isolement des autres détenus du Hirak.

Dans un communiqué rendu public le 31 août, la Direction générale de l’administration pénitentiaire et à la réinsertion affirmait avoir « répondu favorablement aux vœux des détenus dans le cadre des évènements d’Al Hoceima qui voulaient être regroupés dans un seul quartier ».

article suivant

Après sa marche arrière, le Lesotho réaffirme sa neutralité sur le dossier du Sahara

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.