Les flux des IDE en baisse de 25,5% à l'issue du mois de juillet

Les flux des IDE en baisse de 25,5% à l'issue du mois de juillet

Le flux des investissements directs étrangers a atteint 12,6 milliards de dirhams durant les sept premiers mois de l'année 2018 contre 16,93 milliards de dirhams sur la même période un an auparavant.

Par

La chute des investissements directs étrangers (IDE) se poursuit. C’est le principal constat dressé dans la note de l’Office des changes sur les indicateurs mensuels des échanges extérieurs, parue le 31 août. Durant les sept premiers mois de l’année, le flux des IDE a enregistré une baisse de l’ordre de 25,2% pour atteindre 12,6 milliards de dirhams.

Un phénomène qui s’explique par la « baisse des recettes au titre des investissements directs étrangers » qui ont atteint 19,3 milliards de dirhams à la fin du mois de juillet 2018 contre 21,8 milliards de dirhams un an plus tôt. A cette dépréciation des recettes, est venue s’ajouter une augmentation des dépenses qui ont atteint 6,6 milliards de dirhams en juillet de cette année contre 4,8 milliards de dirhams en juillet 2017. A noter qu’en 2016, le flux des IDE vers le Maroc avait atteint 11,27 milliards de dirhams durant les sept mois premiers de l’année.

Le flux d’IDE marocain vers l’étranger a également enregistré une chute. Ceux-ci ont atteint 2,6 milliards de dirhams contre 7,6 milliards de dirhams, soit une baisse de 65,8%. Selon l’Office des changes, cette dégringolade s’explique par «la diminution des investissements directs marocains réalisés à l’étranger», en baisse de 5,18 milliards de dirhams, conjuguée à «la baisse des cessions
d’investissements directs marocains à l’étranger» de l’ordre de 150 millions de dirhams.

Enfin, la facture énergétique a connu une augmentation à la fin juillet. En atteignant 45,7 milliards de dirhams, elle enregistre une hausse de 47,2%, soit 6,7 milliards de dirhams. Un accroissement qui s’explique en partie par la hausse des prix des «gas-oils et fuel-oils de 27,7% ». L’importation d’énergies représente 16,4% des importations du Royaume.

article suivant

Les logorrhées d'El Othmani à Marrakech

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.