Alliances et arguties juridiques au MP avant l'élection du SG

Alliances et arguties juridiques au MP avant l'élection du SG

Mohand Laenser, Mohamed Hassad et Mohamed Laaraj se préparent en coulisses à se présenter à la tête du secrétariat général Mouvement populaire (MP) dont le 13e congrès national se tiendra du 28 au 30 septembre.

Par

Mohamed Hassad, Mohand Laenser et Mohamed Laaraj Crédit: Y. Toumi / R. Tniouni / TelQuel

A un mois du congrès national du Mouvement populaire (MP), prévu les 28, 29 et 30 septembre, la course pour à la tête du parti de l’épi se précise. Bien que le comité préparatoire de ce 13e congrès, présidé par Essaïd Ameskane, n’a reçu aucune candidature officielle, l’actuel secrétaire général du parti Mohand Laenser, l’ancien ministre de l’Intérieur puis de l’Éducation nationale Mohamed Hassad et l’actuel ministre de la Communication et de la Culture Mohamed Laaraj se prépareraient à briguer un mandat à la tête du secrétariat général du parti selon des sources de Telquel Arabi.

« Lors des débats au sein du parti, certains cadors du parti expriment déjà leur penchant pour les éventuels candidats et particulièrement Mohand Laenser et Mohamed Hassad. Ce dernier a réussi à rallier à sa cause le parlementaire Mohamed Moubdii, un membre du bureau politique Mohamed El Fadili. L’actuel secrétaire général du parti peut compter sur le soutien de Halima El Assali et Mohamed Ouzzine, » déclarent les sources de TelQuel Arabi.

Une source au fait des préparatifs du 13e congrès du parti affirme que l’ancien ministre limogé par le roi Mohammed VI en novembre 2017 « a convié Moubdii et El Fadili chez lui à Bouznika une semaine avant l’Aïd Al Adha, afin de sceller un pacte d’alliance ». Qu’en est-il des voix qui s’opposent au sein du parti à une éventuelle candidature de Mohamed Hassad ? « Ce mouvement d’opposition est mené par Halima Assali, Mohamed Ouzzine et Hamid Kouskous [3 ème vice-président de la Chambre des conseillers] ,» indique la même source. Et d’ajouter « les opposants de Hassad brandissent son limogeage ». Ce à quoi Mohamed Hassad a répondu à plusieurs occasions que « la partie qui l’a orienté vers le Mouvement populaire quand il a été nommé à la tête de son ministère ne l’a pas sommé jusqu’à présent de quitter le parti » rapporte la même source à Telquel Arabi.

Toujours selon la même source, les opposants à une candidature de l’ancien ministre de l’Intérieur puis de l’Éducation nationale ont créé un groupe baptisé « Mouvement Mohamed Mentad » (« Mohamed le parachuté ») et menacent de créer un courant fort au sein du parti s’il était élu.

Autre carte brandie contre Hassad : l’éligibilité. Le 5 août, le comité préparatoire du 13e congrès du Mouvement populaire a procédé au changement du règlement intérieur du parti, permettant au futur patron de la formation d’être exempté de tout passage par le bureau politique du parti. Mais une autre source de Telquel Arabi émet des réserves. « Au cours du congrès, nous discutons d’abord les rapports moral et financier puis on passe à l’élection du secrétaire général avant d’approuver les projets de loi adoptés par le comité préparatoire du congrès, » énonce la source.  Or, l’ancienne procédure d’élection du SG ne permet par à Mohamed Hassad de se présenter. Pour permettre à l’ancien ministre d’être candidat, il faudrait donc qu’au cours du Congrès, la nouvelle mouture soit approuvée avant de procéder à l’élection du futur secrétaire général.

Les sources de Telquel Arabi affirment aussi que Hassan Abou Ayoub, diplomate et ancien cador du parti s’implique dans le débat autour de l’élection du futur patron de la formation. Au Maroc depuis un moment, il mène des efforts de médiations au sein du parti.

article suivant

Affaire Adil El Miloudi : Chada TV sanctionnée par le CSCA

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.