Les coulisses de la suppression du portefeuille de Charafat Afilal

Les coulisses de la suppression du portefeuille de Charafat Afilal

Conflit interne ouvert entre Charafat Afilal et Abdelkader Amara, réconciliation forcée, jeux de pouvoirs... TelQuel Arabi révèle les coulisses de la suppression du secrétariat d'Etat chargé de l'Eau.

Par

Abdelkader Amara et Charafat Afilal Crédit: R. Tniouni / Y. Toumi / TelQuel

La suppression du secrétariat d’Etat chargé de l’Eau, annoncée lors du Conseil des ministres du 20 août dernier, a fait couler beaucoup d’encre. Si le communiqué du cabinet royal a été clair en indiquant que cette décision a été proposée par le Chef du gouvernement, les motifs réels n’ont pas été révélés. Telquel Arabi, qui a enquêté sur le sujet, affirme qu’il s’agit de l’épilogue d’un long feuilleton dont les premiers épisodes remontent à la formation du gouvernement El Othmani.

Les sources consultées par TelQuel Arabi ont confirmé les rumeurs persistantes selon lesquelles le ministre PJDiste Abdelkader Amara – ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau – est l’instigateur de la disparition du secrétariat d’Etat chargé de l’eau, occupé par Charafat Afilal, membre du bureau politique du parti du Progrès et du socialisme. Le tout avec la bénédiction du Chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.

« Le conflit entre Abdelkader Amara et Charafat Afilal a commencé dès le premier jour suivant la formation du gouvernement. Amara ne désirait pas partager...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Le roi Mohammed VI gracie Hajar Raissouni et les autres condamnés

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.