Finance, la grande aventure CFG

L’histoire de Casablanca Finance Group, première banque d’affaires indépendante au Maroc, est intimement liée à celle de la renaissance de la place casablancaise. Toujours avec un coup d’avance, le “petit poucet” de la finance a su prendre les bons virages stratégiques jusqu’à devenir en 2015 une banque universelle. Récit d’une épopée marocaine.

Par

Amyn Alaoui et Adil Douiri, les deux cofondateurs de CFG. Crédit: CFG

L’histoire de Casablanca Finance Group, première banque d’affaires indépendante au Maroc, est intimement liée à celle de la renaissance de la place casablancaise. Toujours avec un coup d’avance, le “petit poucet” de la finance a su prendre les bons virages stratégiques jusqu’à devenir en 2015 une banque universelle. Récit d’une épopée marocaine.

Je pense que nous sommes rentrés au Maroc avec l’objectif de provoquer l’étincelle”, confie Amyn Alami. Lorsque le cofondateur de CFG raconte le pari fou dans lequel il s’est lancé, avec son ami Adil Douiri, il y a 26 ans, c’est dans ses yeux que sont aussi les étincelles. En 1992, alors que la Bourse de Casablanca était dormante, ils fondent ensemble Casablanca Finance Group, tout en participant à la restructuration du marché des capitaux avec le ministère des Finances de Mohamed Berrada. Animés par la “conviction intime de participer à l’émergence du pays”, ces pionniers posent pas à pas les jalons de la première banque d’affaires marocaine, structurent le marché, accompagnent la vague de privatisations et d’introductions en Bourse des années 1990. Parce qu’ils ont su “regarder loin…

article suivant

PLF rectificative : Benchaâboun et l’insoluble “équation à six inconnus”