Pour appliquer les directives royales, El Othmani s'entoure d'une vingtaine d'économistes

Quelques jours après le limogeage de Mohamed Boussaid, Saad Eddine El Othmani a réuni une vingtaine d’économistes à la primature. Le but de cette réunion informelle ? Discuter de mesures visant à relancer l’investissement et à renforcer la compétitivité des PME.  

Par

Tniouni/TelQuel

La primature s’active pour mettre en place les directives royales énoncées dans le discours du Trône du 29 juillet. Trois jours seulement après le limogeage de Mohamed Boussaid, le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, a rassemblé autour de lui « près de six économistes internes à la primature et treize autres économistes nationaux, dont Mohamed Benmoussa, Rachid Achachi, ainsi que Fouad Ammara entre autres », nous rapporte une source proche du dossier. Le but de cette réunion informelle organisée dans les bureaux de la primature ? Discuter de mesures visant à « relancer l’investissement privé et renforcer la compétitivité des PME » qui pourraient être intégrées au projet de loi de finances 2019, explique notre interlocuteur. Parmi les pistes de réformes évoquées : une révision du fonctionnement de Maroc PME (ex-agence nationale de la Promotion des PME) ou encore la mise en place de sanctions…

article suivant

Le Maroc emprunte plus de deux milliards de dirhams du Fonds monétaire arabe