Loi de finances 2019 : La majorité se réunit le 18 juillet

Loi de finances 2019 : La majorité se réunit le 18 juillet

Une réunion des six partis de la majorité est programmée pour le 18 juillet pour discuter du projet de loi de finances 2019, pour lequel rien n'a encore été décidé. Explications.

Par

Mohamed Boussaid, ministre des Finances. Crédit: Tniouni /TelQuel

Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des finances, a décliné le 12 juillet en conseil de gouvernement les grands axes du projet de loi de finance (PLF) 2019. Selon nos informations, dans cet exposé, l’argentier du Royaume a insisté sur le renforcement de la portée sociale du prochain PLF, sur la poursuite des réformes structurelles dont essentiellement la régionalisation avancée et la lutte contre les disparités. Selon le ministre, il devrait aussi être question de l’accompagnement des petites et moyennes entreprises ainsi que de la mise en place de mécanismes à même d’assurer une meilleure protection des consommateurs.

« Nous n’en avons même pas discuté et je pense qu’il en sera question le 18 juillet prochain lors de la réunion de la majorité », nous déclare pourtant Driss Lachgar, premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), l’une des six formations de la majorité d’El Othmani.

Du côté du ministère de Mohamed Boussaid, on indique que le prochain conseil de gouvernement, le 19 juillet, sera décisif. « C’est à cette date que l’on aura droit à la traditionnelle note de cadrage pour le PLF et c’est là qu’on pourra juger sur pièce », affirme une source de la majorité gouvernementale.

La même source révèle que la proposition d’une loi des finances rectificative, émise par l’Istiqlal de Nizar Baraka, « n’a pas été examinée et ne risque pas de l’être ».

à lire aussi

« Eventuellement, certaines propositions de l’Istiqlal vont être retenues lors de l’élaboration de la prochaine loi de finances », explique notre source. Et le temps ne joue pas en faveur de l’Istiqlal. Des sources parlementaires indiquent en effet que les élus « ont plutôt la tête aux vacances ». Le Parlement, avec ses deux chambres, se prépare en effet à clore la session du printemps, les 23 et 24 juillet.

article suivant

Les logorrhées d'El Othmani à Marrakech

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.