Appellation d’origine contrôlée

Par Fatym Layachi

La Coupe du Monde se termine. Il y a eu de grands moments de joie, de la fierté, de la déception. Tu as vu des scènes d’euphorie populaire dans certaines capitales qui fêtaient la victoire de leur équipe. Tu n’as pas pu t’empêcher de te dire que tu aurais tellement aimé voir ça ici. Tu rêves que cette vague de joie que provoque la victoire déferle aussi un jour sur le plus beau pays du monde. Tu te dis que ça serait tellement beau. Que ça ferait un bien fou en ces temps de crise et de nouvelles plutôt sinistres. Tu te dis qu’on mérite aussi cette part de bonheur collectif. Alors chacun se console comme il peut après l’élimination des Lions qui t’ont fait croire en de belles choses cette année. Ton père a supporté le Sénégal, rêvant d’unité africaine pour les phases finales. Ton frère a supporté ses joueurs du Real peu importe où ils jouent.

Ramener les gens sans cesse à leurs origines, c’est l’apanage des pires populismes.

Et ton cousin a scruté les joueurs qu’il…

article suivant

La Direction de la sûreté des palais voit son champ d’intervention élargi