Lobbys, pressions... Le gouvernement écarte le parlement pour réguler les prix à la pompe

Lobbys, pressions... Le gouvernement écarte le parlement pour réguler les prix à la pompe

Le gouvernement s'apprête à prendre une mesure fixant le prix des hydrocarbures. Face à la montée des prix, accompagnée de l'augmentation des marges de bénéfices des pétroliers, l'Exécutif souhaite trancher sans que le parlement ait droit au chapitre. Explications.

Par

Le député Abdellah Bouanou, qui préside la mission d'information parlementaire 
sur les prix des hydrocarbures, aux côtés des ministres PJD Aziz Rabbah (à d.) et Lahcen Daoudi (à g.), lors de la séance du 15 mai. Crédit: RACHID TNIOUNI/TELQUEL

Le gouvernement s’apprête à promulguer un texte devant fixer les prix des carburants à la pompe. « Ce sera une circulaire émanant de mon département, ou un décret ministériel. J’exécuterai quand le gouvernement aura décidé », nous déclare Lahcen Daoudi, ministre – démissionnaire – des Affaires générales. Signant un retour remarqué au parlement le 25 juin, il affirme que son département chapeautera cette opération qui devrait prendre effet au courant de l’été. « Nous allons fixer les prix avec un seuil à ne pas dépasser, ce qui va nécessairement plafonner les marges », nous explique Lahcen Daoudi.

À travers son ministre des Affaires générales, le gouvernement El Othmani assure « disposer des moyens pour suivre le cours du baril à l’international et la fluctuation du dollar ». En ce sens, le choix de porter la fixation des prix au niveau de l’Exécutif, sans emprunter le circuit législatif, s’expliquerait par des raisons de timing : « Soumis au parlement, le projet de loi aurait mis énormément de temps avant d’être promulgué », jure le responsable, qui nous avait déjà affirmé avoir remis, début juin, sa copie au gouvernement.

Lahcen Daoudi indique...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Nador : Saisie de près de 2 millions de dirhams de marchandises de contrebande

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.