Les "parents indignés" du lycée Louis Massignon manifestent à Bouskoura

Les "parents indignés" du lycée Louis Massignon manifestent à Bouskoura

Pour protester contre l'augmentation des frais de scolarité et le projet d'"école numérique" du lycée français international Louis Massignon, le "Collectif parents indignés" organise un deuxième sit-in à Bouskoura le mardi 26 juin. Les "enseignants indignés", dont nous n'avons pu vérifier l'identité, auraient également publié un communiqué dénonçant le projet numérique.

Par

Les parents épuisés financièrement et moralement sont piégés par une administration qui refuse d’entendre la voix de la raison. En désespoir de cause, ils ont décidé à l’unanimité de recourir à un sit-in », indique le communiqué des « parents indignés ». Ce collectif, indépendant de l’Association des parents d’élèves (APE) du Lycée Louis Massignon, établissement non subventionné dépendant de la Mission laïque française, « s’est créé spontanément en fin d’année scolaire et compte actuellement 488 membres qui échangent via un groupe Télégram », précise un membre du comité d’organisation.

Le premier sit-in organisé le 14 juin, qui avait rassemblé environ 150 parents d’élèves selon les organisateurs, avait été déclenché par la situation personnelle de deux élèves : « leurs parents qui ne pouvaient pas payer leurs frais de scolarité ont été harcelés par l’administration pour les paiements. Les autres parents ont cotisé 160 000 dirhams pour ces élèves, qui ont finalement pu réintégrer très difficilement l’école ». Mais ce n’est que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. En toile de fond, ils dénoncent l’augmentation continue des frais de scolarité et le « projet d’école numérique » qui leur impose d’acheter des ordinateurs à environ 6000 dirhams par enfant.

De 25% à 60% d’augmentation de frais de scolarité à la rentrée

« L’OSUI [Office scolaire et universitaire international, NDLR] est une association à but non lucratif, or les frais de scolarité ont augmenté de 23% entre 2013 et 2017, soit 10 000 dirhams en 5 ans, alors même que ses bénéfices nets s’élèvent à 50 millions de dirhams. Avec une telle santé financière, nous ne comprenons pas ces augmentations », s’insurge le membre du collectif.

Selon le membre du collectif, l’APE sera reçue le 26 juin par la direction de l’OSUI. Contactée par nos soins, l’APE ne souhaite pas s’exprimer au téléphone. Le collectif n’a pas demandé à être reçu pour « ne pas se substituer aux représentants des parents d’élèves ». Il demande « un gel des augmentations pendant les trois prochaines années » et « une communication transparente et préalable à toute décision de révision des tarifs ». Quant à la directrice du lycée, Catherine Bellus, elle n’a pas souhaité répondre à nos questions proposant de fixer un rendez-vous ultérieurement.

Un projet numérique « non maîtrisé et non concerté »

Deuxième raison de la colère, le projet numérique Moodle lancé en 2016, qui sera généralisé aux classes de CM1, 5e et seconde pour l’année scolaire 2018-2019. Selon le collectif, « la décision de généralisation intervient alors que le projet demeure en phase d’expérimentation et sans aucune démarche de concertation des parents. Les résultats de cette expérience n’ont toujours pas été partagés, ni avec les parents, ni avec le corps enseignant ». Ce dernier serait également remonté contre le projet, au vu d’un communiqué anonyme intitulé « Non au projet numérique tel que vous nous l’imposez, par les enseignants indignés », qui nous a été transmis par le collectif des parents indignés et dont nous n’avons pu authentifier l’origine.

C’est également le coût de ce projet qui cristallise les tensions, chaque parent d’élève devant supporter le coût des ordinateurs à hauteur de 6000 dirhams. Le communiqué  s’interroge sur « le processus de sélection du fournisseur de matériel ».

Le collectif prévoit une « forte mobilisation » pour le sit-in prévu le 26 devant l’établissement de Bouskoura, en marge duquel devrait se tenir une réunion entre les représentants APE des parents d’élèves et la direction de la Mission laïque française.

article suivant

Audience ajournée au 25 novembre pour le rappeur Gnawi

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.