Khadija Zoumi, une syndicaliste à la tête des istiqlaliennes

Khadija Zoumi, une syndicaliste à la tête des istiqlaliennes

Khadija Zoumi est la nouvelle patronne de l'Organisation de la femme istiqlalienne. Parcours d'une syndicaliste chevronnée qui veut défendre les femmes sur tous les fronts.

Par

Khadija Zoumi, la nouvelle présidente de l'organisation de la Femme istiqlalienne. (Istiqlal).

Khadija Zoumi, 58 ans, figure de proue féminine de l’Union générale des travailleurs au Maroc (UGTM), a été élue le 23 juin à la présidence de l’Organisation de la femme istiqlalienne, la section féminine du parti de la balance. Candidate unique à la suite au retrait de Saida Abouali, elle a été élue à l’unanimité pour succéder à Naima Khaldoune.

Khadija Zoumi a rejoint l’Organisation de la femme istiqlalienne une année après sa création; en 1988. Mais, dans l’entourage de l’Istiqlal, elle est davantage connue pour son activisme syndical. L’enseignante s’est imposée au sein de la Fédération indépendante de l’enseignement avant d’être nommée secrétaire provinciale de l’UGTM à Rabat en 1994 et de devenir la première femme à diriger l’antenne régionale du syndicat affilié à l’Istiqlal. « Elle a toujours été un des solides soutiens de Hamid Chabat qui le lui rendait bien », souligne un membre dirigeant de l’Istiqlal.

Début 2006, elle a joué un rôle décisif dans le « putsch » contre Abderrazak Afilal à la tête de l’UGTM en tant que membre de la direction du syndicat. La même année, une première, l’UGTM la place en tête de sa liste pour les élections des membres de la chambre des conseillers. Depuis, elle n’a pas quitté l’hémicycle.

12 régions, 12 mesures

Khadija Zoumi est aussi l’une des femmes qui ont intégré la direction de l’Istiqlal avec l’avènement de Nizar Baraka. Une position qu’elle compte mettre au service de la cause féminine. « Au moment où l’on parle d’un nouveau modèle de développement, on oublie que ce sont les femmes qui souffrent de toutes les formes de précarité. La précarité est notre premier ennemi », nous explique la nouvelle patronne de la section féminine de l’Istiqlal qui compte effectuer une tournée dans l’ensemble des régions du royaume au cours de la prochaine année. « Nous organiserons bientôt des colloques dans  les 12 régions du royaume portant sur 12 mesures visant à améliorer la situation de la femme », assure la responsable.

Son nouveau poste et ses nouvelles missions partisanes lui donnent la possibilité de se faire mieux entendre. Au niveau international, Khadija Zoumi est active dans des organisations comme l’Organisation de la conférence islamique (OCI). Depuis 2014, elle siège dans la commission exécutive de cette organisation. Une fois élue, elle a disposé du droit de désigner plus de la moitié de la direction de l’organisation qu’elle préside. Les 15 noms qu’elle a proposés au Conseil national ont été retenus alors que 13 autres membres ont été élus au niveau des régions en plus d’une représentante des MRE.

à lire aussi

article suivant

Six pépites de mauvaise gouvernance glanées dans le dernier rapport de la Cour des Comptes

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.