El Othmani saisit la justice contre deux responsables accusés de faits "graves"

Limogés discrètement par Anas Doukkali, de hauts responsables du ministère de la Santé sont désormais visés par une plainte déposée par le Chef du gouvernement. Parmi eux, le très controversé Omar Bouazza, responsable de la direction des médicaments et de la pharmacie avant son éviction.

Par

Omar Bouazza, directeur du médicament et de la pharmacie Crédit: Thibault Bluy/TelQuel

Après avoir ordonné deux inspections au sein du ministère de la Santé, le Chef du gouvernement saisit le parquet concernant des pratiques « graves » qui visent deux hauts responsables, dont Omar Bouazza qui a régné à la tête de la très sensible direction des médicaments et de la pharmacie durant neuf ans. Les détails.

Anas Doukkali laxiste ?

Le 8 juin, le ministre de la Santé a mis fin sans grand bruit aux fonctions de quatre directeurs. Parmi eux, le très controversé Omar Bouazza, directeur des médicaments et de la pharmacie. « Il s’agit d’apporter du sang neuf, capitaliser sur l’expérience de ces personnes dans d’autres responsabilités », nous a expliqué le nouveau secrétaire général du ministère de la Santé, Hicham Nejmi, niant toute sanction à l’encontre de l’indéboulonnable Omar Bouazza, épinglé pourtant par une enquête du…

article suivant

Réouverture des cafés et restaurants dès vendredi 29 mai