Sur les traces du fqih pédophile de Sti Fadma

Le prédicateur de la mosquée du douar Bah Louane, dans la région de Sti Fadma, a été arrêté et transféré à la prison de l’Oudaya, à Marrakech. Il est accusé d’avoir violé une dizaine de mineures. Reportage.

Par et

Le nombre de victimes du fqih serait élevé, mais difficile à déterminer du fait du silence de certains parents. Crédit: TOUMI/TELQUEL

Ce matin au douar Bah Louane, c’est le jour du souk hebdomadaire. Le douar, situé dans la région de Sti Fadma, est plongé dans le silence. On entend seulement le gazouillis des oiseaux et le clapotis de l’oued qui traverse le village. Les longues branches des saules pleureurs qui longent la rivière viennent chatouiller nos épaules. Mais les minutes défilent et le silence devient pesant. Au loin, on aperçoit une femme et deux petites filles qui, nous apercevant, se pressent de rentrer chez elles. Nous comprenons que si le village est désert, ce n’est pas pour rien… Il y a quelques jours, les habitants ont fait une horrible découverte. Le prédicateur du douar, qui donnait des cours de Coran aux enfants du village, aurait violé au moins une dizaine de petites filles, toutes âgées de sept à dix ans. Le religieux, âgé de…

article suivant

L'annonce de certaines mesures dernièrement ne signifie guère la levée de l’état d’urgence sanitaire (Laftit)