Le cri d’alarme des petits éleveurs

En réaction au mouvement de boycott qui frappe ses produits depuis le 20 avril, Centrale Danone a commencé le 29 mai à diminuer sa collecte de lait de 30%. Premières victimes : les quelque 120.000 éleveurs du réseau, qui risquent de voir leurs revenus amputés d’un tiers. Reportage.

Par et

Propriétaire de quatre vaches Holstein, Si Mohamed n’a jamais craint une telle “catastrophe” en 36 ans de collaboration 
avec Centrale. Crédit: TNIOUNI/TELQUEL

Mzouria. Coopérative Laitière”. La pancarte trône sur la façade rose bonbon du bâtiment de deux étages, situé en bordure du goudron qui mène à la ville de Sidi Slimane, à 65 kilomètres à l’est de Kénitra. Une délicate odeur de lait, fraîchement tiré, filtre à travers le grillage de la porte bleue entrouverte. À l’intérieur, un homme d’une soixantaine d’années, casquette blanche vissée sur la tête et babouches aux pieds, attend derrière son bureau en bois, les traits tirés et le regard dans le vague. Cela fait près de vingt ans que Si Mohamed voit passer, chaque matin, le camion collecteur de Centrale Laitière, l’actuelle Centrale Danone, reprise en 2014 par la multinationale française. Depuis une semaine, un jour sur trois, il attend en vain. Comme d’habitude, le laitier contrôle, dans ses…

article suivant

Le prince héritier Moulay El Hassan décroche le baccalauréat avec mention très bien