Affaire Lamjarred: Diffamation contre expertise médicale

La défense du chanteur marocain, accusé de viol avec violences aggravées, a l'intention de demander 15.000 euros de dommages et intérêts à la victime présumée, Laura Prioul, pour "diffamation et procédure abusive" suite à sa demande d'une expertise médicale.

Par

Saad Lamjarred / Instagram // C8 / Capture Dailymotion

Lors d’une audience en référé au tribunal de grande instance de Paris, le 4 juin, la défense de Laura Prioul, victime présumée de Saad Lamjarred, « a plaidé la demande d’expertise médicale de Laura Prioul parce qu’elle a un problème à son rein gauche qui ne fonctionne plus et nous voulons voir si cela a un lien avec l’agression », déclare maître Descoubes, l’avocat de la jeune femme au Huffington Post Maroc.

La défense du chanteur marocain s’est, non seulement opposée à cette demande d’expertise médicale, mais a également demandé 15.000 euros de dommages et intérêts à Laura Prioul, au motif que cette expertise porterait préjudice à Saad Lamjarred, poursuivent nos confrères.

Selon nos informations, le cabinet Dupond-Moretti, qui représentait Saad Lamjarred à l’audience, a bien formulé son « intention » devant le juge de réclamer des dommages et intérêts pour « diffamation et procédure abusive ». Les avocats de Saad Lamjarred ont également mentionné le montant de 15.000 euros, sans pour autant que cette demande ne soit encore effective.

Contacté par TelQuel, l’avocat de Saad Lamjarred, maître Eric Dupond-Moretti n’a pas souhaité s’exprimer.

Le tribunal parisien doit statuer, le 18 juin, pour autoriser ou non l’expertise médicale.

à lire aussi

article suivant

Enrichissement illicite, libertés individuelles, retard de la réforme du Code pénal… les réponses de Mohamed Benabdelkader