Le Maroc a-t-il la folie des grandeurs ?

Le Maroc a-t-il la folie des grandeurs ?

Depuis l’annonce du coût prévisionnel de l’organisation 
par le Maroc du Mondial 2026, des voix s’élèvent pour contester ce projet, jugé excessif. Les sceptiques craignent une répétition des scénarios sud-africain et brésilien, où l’organisation de la Coupe du Monde a été un désastre financier. Décryptage.

Par

En Afrique du sud, le Moses Mabhida stadium (85 000 places) a coûté 380 millions de dollars. Crédit: DR

Le Maroc veut organiser la Coupe du Monde 2026. D’un côté, pourquoi pas ? Si nos voisins du nord de la Méditerranée s’extasient tous les week-ends devant des Messi, Iniesta et autres artistes du ballon rond, si l’Afrique du Sud a abrité le sacre historique de l’Espagne en 2010, pour quelle raison nous priverions-nous de notre droit de jouir, un mois durant, de notre passion pour le football ? En revanche, en avons-nous réellement besoin ? L’organisation d’une compétition sportive de cette ampleur est complexe, éprouvante et surtout chère. Le 17 mars, le président du comité de candidature Maroc 2026, Moulay Hafid Elalamy, annonçait en grande pompe que ses équipes avaient estimé à 15,8 milliards de dollars le coût prévisionnel de l’organisation de l’événement. Un chiffre vertigineux – environ 14% du PIB 2017 – justifié par les dépenses en infrastructures sportives et extra-sportives nécessaires : développement de l’infrastructure routière et ferroviaire (8,5 milliards de dollars), construction de 7 stades aux normes FIFA (1,8 milliard de dollars), mise à niveau de l’offre hospitalière dans une vingtaine de villes (0,9 milliard de dollars), agrandissement ou...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Casablanca Finance City : clap de fin pour le régime fiscal préférentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.