Export religieux

Par Fatym Layachi

Le mois sacré débute et apporte avec lui son lot de transformations et de nouveautés. L’heure d’été n’est plus considérée comme étant de saison. Les journées raccourcissent, le temps semble s’allonger. Les boutiques ont fait des vitrines de fête, les créateurs ont sorti des collections de gandouras légères et fleuries, les panneaux publicitaires rivalisent d’ingéniosité pour faire rimer ramadan et shopping, et, à voir la frénésie ambiante, tu te dis que ça a l’air de marcher. Entre les articles qui spéculent comme chaque année sur la probable date de l’Aïd, ceux qui proposent une sélection des sept meilleurs buffets de ftour originaux et ceux qui expliquent les bienfaits du jeûne avec interview d’un nutritionniste à la mode en prime, un titre attire ton attention: “Une délégation composée de trois cent quatre-vingt-dix-huit prédicateurs et psalmodieurs marocains s’est rendue dans plusieurs pays étrangers dans le but d’assurer l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger durant le mois de ramadan”. Le ministère des Affaires islamiques met donc à disposition des Marocains du monde une sorte de service d’accompagnement religieux pour la période du…

article suivant

3 bonnes raisons de consommer de la grenade