Lahcen Daoudi: “Des investisseurs étrangers ont partagé leurs craintes concernant le boycott”

Lahcen Daoudi: “Des investisseurs étrangers ont partagé leurs craintes concernant le boycott”

Selon Lahcen Daoudi, les investisseurs étrangers sont peu enclins à s’installer au Maroc suite au lancement de la campagne de boycott.

Par

Lahcen Daoudi. Crédit: Tniouni/TELQUEL

Le boycott prend une dimension internationale. Dans des propos accordés à TelQuel Arabi, Lahcen Daoudi, ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des affaires générales et de la gouvernance, s’est exprimé sur la campagne de boycott débutée le 20 avril et visant les Eaux Minérales de Oulmès, Afriquia et Centrale Danone.

Selon le ministre de « nombreux investisseurs étrangers ont partagé leurs craintes suite à la campagne de boycott. Ces investisseurs ont demandé des explications au gouvernement sur ce qui se passe actuellement au Maroc« . Parmi eux  figurent « une société coréenne en activité à Tanger, une autre opérant dans une zone offshore et des entreprises travaillant dans le secteur aéronautique » a fait savoir Lahcen Daoudi.

Pour le ministre d’autres investisseurs sont susceptibles de partager les craintes de ces entreprises car ils « ne souhaitent pas prendre le risque de porter atteinte à leur image ce qui est menaçant pour l’investissement au Maroc ». Selon Lahcen Daoudi même si les conséquences du boycott ne sont pas « palpables« , les « investisseurs étrangers prennent en compte les campagnes organisées sur les réseaux sociaux« .

Lors d’une intervention devant le parlement le 7 mai,  Lahcen Daoudi a fait allusion à l’impact que la campagne de boycott pourrait avoir sur Centrale Danone sans toutefois nommer l’entreprise. « Cette société réalise 50% de la production nationale, emploie 6000 personnes et 120 agriculteurs, soit un demi million familles »  a déclaré le ministre avant d’affirmer que l’Exécutif se bat « pour que cette société reste. Ce sont des étrangers pas des Marocains. Ils vont mettre la clé sous la porte et nous laisser« .

article suivant

La justice rejette la demande de liberté provisoire de la journaliste

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.