Nouveau port de Safi: les travaux à l'arrêt après un effondrement sur la digue principale

Nouveau port de Safi: les travaux à l'arrêt après un effondrement sur la digue principale

La série noire des accidents sur le chantier du nouveau port de Safi se poursuit. Ce jeudi 19 avril, c'est une partie du mur de garde de la digue principale qui s'est effondrée.

Par

Telquel.ma

Des sources concordantes nous rapportent un effondrement survenu ce jeudi 19 avril au matin au niveau du mur de garde de la digue principale du nouveau port de Safi.

Selon une autre source proche du groupement SGTM-STFA chargé de la construction, il s’agit de « blocs de béton qui ont bougé à cause d’une houle particulièrement forte« . Notre interlocuteur affirme que ce type d’incident est « courant sur un chantier de port« . Selon la même source, les travaux ont été arrêtés.

Les photos ci-dessous ont été prises le 19 avril sur la digue principale :

Ce nouvel incident s’ajoute à la liste noire des accidents rencontrés sur ce chantier.

En juillet 2017, lors d’un test de charge, les blocs constituant le quai charbonnier, censé alimenter la future centrale Safiec, se sont fissurés, au point de littéralement exploser. Le ministère de l’Équipement a alors chargé le groupement SGTM-STFA de démonter l’intégralité des 700 blocs pour reconstruire le quai dans son intégralité. Ainsi, le quai qui devrait être livré en septembre 2017 ne sera pas prêt avant la fin de l’année 2018.

Le 4 avril, 4 ouvriers du chantier ont trouvé la mort et trois autres ont été blessés après une houle très forte.

Alors que le ministre de l’Équipement Abdelkader Amara était sur site le 31 mars, il a déclaré que les travaux de la première phase du nouveau port de Safi avaient dépassé 85 %, que la digue principale de 2,3 kilomètres était quasi achevée, et que la livraison de la première phase interviendrait d’ici la fin de l’année.

Or, selon nos informations, le seul quai charbonnier défectueux n’en est qu’à 75 % de son démontage. Il devra ensuite être reconstruit, alors que la fabrication des nouveaux blocs de béton qui le composent n’a pas encore débuté. Selon nos informations, la société italienne Slimar – chargée du dragage pour reconstruire le quai – a de surcroit quitté le chantier de Safi censé être terminé depuis septembre dernier, pour honorer ses engagements sur un autre chantier à Agadir.

D’autres photos parvenues à notre rédaction montrent l’état du chantier de la digue au 14 mars. Elles montrent des engins de chantier endommagés par les houles, et ce avant l’accident mortel du 4 avril :

à lire aussi

 

article suivant

Nador : Saisie de près de 2 millions de dirhams de marchandises de contrebande

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.