Un premier moteur PSA assemblé à Kénitra

Un premier moteur PSA a été assemblé à Kénitra début avril. Le constructeur prévoit de commencer sa production dès 2018 pour atteindre rapidement un rythme de 100.000 véhicules par an.

Par

Jean-Christophe Quémard, vice-président exécutif de la région Moyen-Orient et Afrique du groupe Peugeot. Crédit: PSA

Le groupe PSA prépare son avenir au Maroc« . Les mots sont de Jean-Christophe Quémard, vice-président exécutif de la région Moyen-Orient et Afrique du groupe Peugeot, qui était accompagné du ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, ce jeudi lors d’un point de presse à Casablanca.

L’usine de Kénitra produira des véhicules dès 2018 et atteindra une cadence de 15 véhicules par heure, soit 100.000 véhicules en 2019, annonce le groupe PSA. Le premier moteur construit à Kénitra a été assemblé en ce mois d’avril. La première pré-série, quant à elle, devrait être produite pour courant juillet.

En 2019, le constructeur français table sur une capacité de production de 100.000 véhicules. Celle-ci devrait atteindre les 200.000 véhicules à terme et un effectif qui atteindra les 1.000 personnes pour la fin 2018. Aussi, le groupe envisage d’atteindre dès 2022 un volume d’achat local dépassant 1 milliard d’euros. PSA vise également un taux d’intégration locale de 60% au démarrage et 80% à terme.

Jean-Christophe Quémard a affirmé la volonté du groupe de renforcer sa présence en Afrique via son usine au Maroc. Pour sa part Moulay Hafid Elalamy s’est félicité du partenariat qui se construit, affirmant que PSA et le Maroc étaient en train de « tricoter quelque chose ensemble ».

à lire aussi

    article suivant

    Les 10 commandements de la CGEM pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement