Comment Inwi et Maroc Telecom en sont arrivés au clash

Comment Inwi et Maroc Telecom en sont arrivés au clash

Inwi a entamé un bras de fer judiciaire avec Maroc Telecom qu’il accuse “d’abus de position dominante”. Retour sur les origines d’une affaire qui pourrait coûter plus de 5,5 milliards de dirhams à l’opérateur historique.

Par

C’est un véritable choc de titans. Inwi et Maroc Telecom s’affrontent le 2 avril au Tribunal de commerce à Rabat. Avec une requête de 47 pages qui s’appuie sur les articles 6, 7 et 8 de la loi sur la liberté des prix et de la concurrence, la filiale de la SNI accuse celle du géant des télécoms émirati Etisalat “d’abus de position dominante” sur fond de “pratiques anti-concurrentielles”. Le préjudice subi est estimé par Inwi à plus de cinq milliards de dirhams. Un montant évalué, selon nos informations, avec l’aide du cabinet d’avocats parisien Magenta, spécialiste du droit de la concurrence et des secteurs régulés. En plus de cette somme astronomique, cette opposition a également pour enjeu le partage d’un marché potentiel de 3 millions de foyers pré-équipés en cuivre, c’est-à-dire disposant d’installations prêtes à accueillir une connexion fixe, sans compter 3 autres millions de foyers non encore équipés. Du côté de l’opérateur historique, on fait valoir un argument massue : “Les infrastructures ont entièrement été financées par Maroc Telecom, contributeur fiable aux finances de l’Etat à travers les impôts”,...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Déraillement du train Casablanca-Marrakech : Lydec effectuait des travaux sous la voie ferrée

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.