Aziz Rabbah : "Il est fini le temps de la rente et des mines clandestines"

Aziz Rabbah : "Il est fini le temps de la rente et des mines clandestines"

De l’approvisionnement du marché en carburant et en électricité aux réformes en cours, en passant par une réhabilitation du secteur minier, notamment à Jerada, les chantiers du département de l’Énergie sont tout aussi importants que nombreux. Tour d’horizon.

Par

Aziz Rabbah est sous pression. Le ministre de l’Énergie, des Mines et du Développement durable est en première ligne sur le dossier de Jerada où le décès de deux mineurs dans une mine clandestine, fin décembre, a indigné les habitants qui sont sortis manifester leur colère. Au lendemain d’une série de réunions et de rencontres avec la société civile et des représentants des manifestants, il s’est dit optimiste, car “le climat des négociations est favorable malgré les manifestations”. Il a été le premier à exprimer à la population locale, au nom du gouvernement, un “je vous ai compris”. Mais il répond à côté, citant texto et sans se mouiller la loi 33-13 relative aux mines, quand on l’interroge sur les élus locaux disposant de licences à Jerada et chargés d’écouler le charbon extrait par des mineurs clandestins.

Une stratégie pour restructurer l’activité minière artisanale a été mise en place

Celui qui a hérité du département de l’Énergie après Abdelkader Aâmara doit aussi gérer d’autres dossiers épineux, comme celui de la post-libéralisation du secteur des hydrocarbures ou encore...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

PJD : Mostapha Ibrahimi succède à Driss El Azami à la tête du groupe parlementaire

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.