Les interrogations que suscite la candidature de Mezouar à la tête du patronat

Les interrogations que suscite la candidature de Mezouar à la tête du patronat

Annoncée il y a quatre jours par voie de presse, la candidature de Salaheddine Mezouar à la tête de la CGEM suscite l'émoi chez certains patrons qui agitent le spectre de l’instrumentalisation politique du patronat.

Par

mezouar
Salaheddine Mezouar. Crédit : TelQuel / Rachid Tniouni

Salaheddine Mezouar, candidat surprise à la présidence de la CGEM » L’information, révélée par Atlantic Radio sur le ton de l’affirmation et aussitôt reprise par le quotidien L’Economiste le 23 mars, a agité le landerneau économique, tant le profil de l’ancien ministre des Affaires étrangères et ancien patron du RNI n’est pas conforme aux critères du poste. Une nouvelle qui a provoqué les protestations de certains patrons – parmi même ses proches –, qui craignent que ce « parachutage » marque ouvertement l’instrumentalisation politique du patronat. Face à la polémique, Mezouar a déclaré vendredi à L’Economiste que « pour le moment, ce ne sont que des spéculations ». Prudent, l’ancien président du parti de la colombe ne dément pas fermement, préférant laisser planer le doute. Un ballon d’essai ?

Surprise et sourdes protestations

Sitôt annoncée, la candidature reçoit le soutien de Hammad Kassal, pourtant un des premiers candidats à la course à la présidence de la CGEM. « L’annonce de la candidature de Salaheddine Mezouar nous réjouit tous, surtout que dans notre milieu le choix du président de la CGEM s’est fait toujours par consensus », explique-t-il. Mais,...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

À Bahreïn, Kushner présente un plan qui occulte l'essentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.