Dégroupage ADSL: Inwi poursuit Maroc Telecom pour "concurrence déloyale"

Dégroupage ADSL: Inwi poursuit Maroc Telecom pour "concurrence déloyale"

Inwi a entamé une procédure en justice contre l'opérateur historique pour "concurrence déloyale", considérant que l'équation du dégroupage et de l'accès à la paire de cuivre doit être résolue d'urgence.

Par

Abdeslam Ahizoune Crédit: Yassine Toumi

L’accès aux infrastructures du réseau d’IAM pour les autres opérateurs télécoms en général et la boucle de cuivre en particulier  est une obligation légale depuis 2007. Onze ans plus tard, Inwi reproche toujours à Maroc Télécom d’y faire entrave.

Après de nombreuses saisies de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), qui n’ont abouti à aucune mesure concrète, l’opérateur dirigé par Nadia Fassi Fehri se tourne désormais vers la justice. L’avocat Abdellatif Ouahbi, chargé de défendre la filiale de la SNI, affirme que la première audience devant le tribunal de commerce de Rabat se tiendra le 2 avril prochain. Il réclame à l’opérateur historique 5,5 milliards de dirhams de dommages et intérêts et se targue d’un « dossier solide ».

« Le dégroupage est un impératif pour la fourniture du service ADSL ou VDSL. Partout dans le monde, la paire de cuivre de raccordement des foyers est une infrastructure non réplicable. C’est en effet un non-sens économique et urbanistique de penser que chaque nouvel opérateur télécom pourrait créer ses propres accès cuivrés dans nos villes et nos campagnes« , tonne le directeur technique de Inwi, Rachid Mechouari.

Parent pauvre du parc Internet, ce segment du marché se trouve bridé, le dégroupage se faisant toujours attendre.Une situation qui impacte également la pénétration du haut débit dans les foyers.

En effet, Maroc Telecom peut se targuer de détenir à lui seul 98% du marché ADSL. « L’ANRT quant à elle aura un rôle d’observateur et interviendra à titre informatif afin de faciliter la compréhension du tribunal sur le droit des télécoms. La procédure prendra du temps« , explique une source proche du régulateur.

De son côté, Orange ne compte pas porter plainte selon nos informations. « Ils sont tournés vers l’Afrique et avancent à grands pas sur le déploiement du réseau de fibre optique« , explique une source proche de l’opérateur.

L’ADSL n’a enregistré qu’une croissance trimestrielle de près de 0,45% et de 8% sur une année pour 1,3 million d’abonnements au troisième trimestre de 2017.

A ce jour, près d’un million de foyers bénéficient des services ADSL alors que plus de 3 millions de foyers sont déjà raccordés, selon les chiffres de l’ANRT. Contactée par nos soins, la direction de Maroc Telecom n’a pas répondu à nos sollicitations.

Lire aussi : Inwi accuse Maroc Telecom de « pratiques anticoncurrentielles » et saisit l’ANRT

article suivant

Remaniement : En attendant les consultations, les partis sont déjà dans les starting-blocks

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.