Regain de tension à Jerada

Regain de tension à Jerada

Des échauffourées ont été constatées aujourd'hui à Jerada suite à la décision de plusieurs dizaines de mineurs d'entamer une grève dans les puits clandestins de la ville. Annonçant hier l'interdiction de tout rassemblement sans autorisation au préalable, les autorités ont dépêché sur place des forces de l'ordre pour mettre fin à la manifestation. Explications.

Par

Des rassemblements ont été dispersés le 14 mars à Jerada par les autorités. Crédit: DR

Quelques heures après la publication d’un communiqué du ministère de l’Intérieur prévenant qu’il est « habilité à interdire des manifestations illégales » à Jerada, des dizaines de mineurs ont entamé, à partir de 7 heures du matin, un sit-in ouvert dans les puits clandestins de charbon (descenderies) situés non loin du quartier F5 (Village Youssef) dans la périphérie de la ville.

Lire aussi: Jerada: le ministère de l’Intérieur rappelle qu’il est habilité à interdire des manifestations illégales

Des sources concordantes nous confient que le sit-in des mineurs a été soutenu par des habitants rassemblés tout autour des puits. Les mêmes sources indiquent que les forces de l’ordre, composées d’éléments de la gendarmerie royale et des Forces auxiliaires, sont intervenues.

« Face au refus des contestataires de quitter les lieux, les forces de l’ordre ont dû faire usage de la force publique pour les disperser« , nous explique-t-on. Des affrontements ont été signalés à cet endroit où plusieurs puits clandestins non clôturés subsistent.

تدخلت-السلطات-اليوم-لفض-معتصم-نشطاء-جرادة-بموقع-ساندريات-الفحم

Démentant la rumeur faisant état de la chute de 4 personnes s’étant précipitamment jetées dans des puits, une source au sein de l’hôpital provincial de Jerada évoque néanmoins « 43 éléments des forces de l’ordre passés dans le service de radiologie« . Contactée par nos soins, M’barka Toutou, la présidente de la commune de Jerada, dément également des cas de blessures graves parmi les manifestants.

A l’heure où nous mettons en ligne, « le sit-in des mineurs se poursuit dans les galeries souterraines, tandis que les manifestants persistent à vouloir rester près d’eux« , d’après des acteurs associatifs présents sur les lieux du sit-in. Ils ajoutent que le dispositif sécuritaire a été renforcé par la présence d’hélicoptères sillonnant les lieux des affrontements.

السلطات-استعانة-بطائرة-هيلكوبتر-لمطاردة-النشطاء

Pour rappel, la ville et province de Jerada connaissent des manifestations sans précédent depuis plus de trois mois. Elles ont été déclenchées par la mort tragique de deux mineurs dans une descenderie clandestine à Jerada le 22 décembre 2017, et se sont accentuées après le décès d’un troisième mineur le 1er février dernier.

article suivant

Jusqu'à 13 ans de prison pour les indépendantistes catalans

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.