Après une longue absence, Badr Hari s'impose contre Hesdy Gerges

Pour son grand retour sur le ring, l'ex-champion du monde de kick-boxing Badr Hari s'impose face à son adversaire néerlandais d'origine égyptienne, Hesdy Gerges. Une revanche qu'il attendait depuis 8 ans.

Par

Crédits : Badr Hari (Page Facebook)

Le « bad boy » est de retour. Après plus de 14 mois d’absence et un passage par la case prison pour coups et blessures, Badr Hari s’est imposé le 3 mars au palais des sports de Rotterdam, face à Hesdy Gerges. Un combat au goût de revanche pour le Marocain. Lors de leur dernière rencontre en 2010, Badr Hari avait en effet été disqualifié  pour avoir infligé à son adversaire d’origine égyptienne des coups illégaux alors que celui-ci était au sol.

« Motivé et nerveux » pour venir à bout de son adversaire, Badr Hari attendait donc ce combat depuis 8 ans. Il s’impose cette fois face à Hesdy Gerges par une décision unanime des juges : 95 frappes réussies contre 82.

En trois rounds, Badr Hari a fait taire les rumeurs qui remettaient en question sa condition  physique après sa sortie de prison. A l’issue du combat, drapeau sur les épaules, le « bad boy » maroco-néerlandais a eu un mot en darija pour son public marocain. Badr Hari devrait enchainer avec d’autres combats de revanche, notamment contre son éternel adversaire Rico Verhoeven.

 

article suivant

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui n'est plus